Viñales : « Rossi et Quartararo sont une motivation en plus pour moi »



Meilleur pilote Yamaha en 2019, troisième du dernier championnat du monde MotoGP, Maverick Viñales a fait le point dans le magazine américain Cycle World, à quelques jours de la saison 2020. Il est convaincu de pouvoir se battre « pour les positions qui comptent » à chaque Grand Prix.

La saison 2020 : « Les erreurs ne sont pas permises avec un programme aussi serré. Ce sera un combat difficile, et l’équilibre sera la clé. D’un côté nous devrons être prudents aux essais libres et ne pas nous donner à 100 %, pour éviter de risquer de se blesser. Mais en course, nous devrons attaquer dès le premier GP. Avec moins de courses au programme il n’y aura pas de temps à perdre, donc nous allons probablement devoir prendre plus de risques dès la première épreuve. (…) Chaque année nous devenons de plus en plus forts comme team. Cette année nous avons l’opportunité de nous battre pour les positions qui comptent chaque dimanche. »

La Yamaha : « La moto est compétitive et a beaucoup de potentiel, mais nous avons aussi du travail à faire au regard du châssis et des réglages. Pendant ce temps, au Japon, ils ont travaillé dur sur l’électronique, en particulier pour les départs et les entrées de virage. »

Les progrès : « L’an dernier j’étais très fort au début de la saison, mais je perdais beaucoup sur les départs, donc je ne pouvais pas faire la différence. À Austin j’ai volé le départ et nous avons réussi à finir 9e. Nous avions le potentiel, mais les départs gâchaient nos courses. En plus, dans une équipe d’usine, il y a beaucoup d’autres facteurs à considérer pendant le week-end de course. À l’inverse, le team de Fabio ne touchait pas la moto, ils ne changeaient rien. C’était la clé et nous avons appris d’eux. »

La concurrence interne : « C’est très important pour moi d’être le premier pilote Yamaha à l’arrivée. Je ne vois pas (Rossi et Quartararo) comme un danger, mais comme une motivation supplémentaire pour être plus rapide. Avoir un pilote rapide comme Valentino dans le box, et l’an prochain Quartararo, va nous aider à développer encore plus la M1. »

Être le leader chez Yamaha : « Jusqu’à présent je suis confiant et calme. je me sens prêt, mais aussi conscient qu’il n’y a pas de numéro un chez Yamaha : seuls les résultats en piste comptent. Chaque année nous faisons un pas en avant et maintenant je me sens plus fort. Je recherchais de la stabilité et je l’ai trouvée. Dans le passé j’ai changé de team assez souvent et cela ne m’a pas donné une sensation de stabilité, ou de sentir mon staff derrière moi. C’était important pour moi de renforcer ce sentiment d’équipe, je peux me sentir pleinement soutenu et je pense uniquement à rouler. »

Valentino Rossi : « Valentino a une grande influence dans notre sport et aussi dans l’organisation Yamaha. Je pense que nous avons bien travaillé ensemble, et nous avons beaucoup appris. J’ai fait mon travail, gagné la confiance et ma place dans le team avec mes résultats en piste. Quand j’ai rejoint Yamaha, j’ai pu être rapide dès le début et cela m’a beaucoup aidé. Mais Rossi a été mon idole depuis mon enfance, et pour moi c’était une motivation supplémentaire que de rouler avec lui. La saison 2018 a été très difficile pour nous tous. J’ai beaucoup appris en le regardant, et en particulier sa capacité à rester positif, avec un grand sourire même quand les choses allaient mal. »

Jarvis alerte : la participation de Yamaha en danger à cause des restrictions

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de