Viñales s’est fixé une date pour être compétitif



Maverick Viñales espère avoir l’Aprilia RS-GP en main à partir du Grand Prix d’Espagne, prévu à Jerez le week-end du 1er mai.

Les premières épreuves de la saison 2022 ne se sont pas passées de la meilleure des manières pour Maverick Viñales. Alors que son coéquipier Aleix Espargaro roule en première partie de classement (4e à Losail, 9e à Mandalika), lui souffre à se mêler à la lutte pour les places qui comptent. Il a terminé 12e au Qatar, puis 16e en Indonésie.

L’ex-pilote Yamaha ne perd pourtant pas le sourire depuis son arrivée chez Aprilia. Comment expliquer ces premiers résultats ? Par l’adaptation à la machine italienne, une moto bien différente de celles pilotées auparavant dans sa carrière (Suzuki GSX-RR et Yamaha YZR-M), et qui n’est pas encore sienne, explique-t-il.

Freinage, gestion des pneumatiques, façon de rouler… Tout est différent, répète Maverick Viñales au fil des interviews. « Ce n’est pas facile, c’est une façon de piloter différente de mon style naturel, mais j’y travaille », disait-il encore après la qualification de Mandalika. « On y arrive ensemble et c’est le plus important, car je vais vers la moto, et elle s’adapte aussi très vite à moi. »

À quand Maverick Viñales compétitif sur l’Aprilia RS-GP ? Le vainqueur de la course de Losail 2021 s’est fixé une date limite : le Grand Prix d’Espagne, le week-end du 1er mai. « Je l’ai dit, je serai prêt à Jerez après ces premiers Grands Prix. Je me suis donné ce timing. Nous travaillons très sereinement et sommes très clairs sur la situation », rassure-t-il. Il lui reste donc les courses de Termas (Argentine), Austin (États-Unis) et Portimao (Portugal) pour se faire à la moto.

Le départ, plus determinant que jamais à Mandalika

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis NERET
2 mois il y a

Pas sûr que ça l’aide, s’il n’y parvient…