Viré, Abraham donne sa version des faits



« Ce n’est pas une manière de traiter quelqu’un » : mis à pied par Reale Avintia Racing alors qu’il préparait la prochaine saison de MotoGP, Karel Abraham dénonce une attitude malhonnête de la part de l’équipe.

Qu’est-il arrivé à Karel Abraham ? Jamais le pilote de Brno n’avait autant occupé les colonnes des médias consacrés au MotoGP que lors de ces derniers jours. Alors qu’il devait disputer la saison 2020 dans l’équipe Reale Avintia Racing, il a été évincé vendredi dernier, par l’intermédiaire d’un mail, et se retrouve donc sans guidon.

Il a été pris par surprise, car malgré les rumeurs qui mettaient sa place en MotoGP en danger, il affirme avoir reçu plusieurs fois l’assurance que rien de ce qui se disait n’était vrai. Karel Abraham se préparait à participer au test de Jerez quand il a appris que son aventure sur la Ducati GP19 était déjà terminée. Il s’est bien rendu sur le circuit andalou, mais pour aller récupérer ses affaires dans le camion Avintia.

Sur place, il a pu donner quelques explications au sujet de sa situation. Sa version des faits a été racontée par plusieurs envoyés spéciaux, dont la journaliste israélienne Tammy Gorali, présente à Jerez de la Frontera pour couvrir le dernier test de l’année sur MotoMatters.

Il ne s’y attendait pas

Dimanche, donc environ 48 heures après avoir appris la nouvelle, Karel Abraham en était toujours étonné. Le contrat qu’il avait signé avec Reale Avintia Racing devait se terminer fin 2020. « Vous pourriez dire que j’aurais pu m’y attendre, car la saison [2019] n’a pas été bonne, dit celui qui a terminé l’année avec seulement 9 points. C’est vrai. Mais nous avions un accord de deux ans. »

Sentant que les choses pouvaient se dégrader, Karel Abraham était allé poser la question à son team au milieu de la saison : veulent-ils qu’il reste en 2020 ? « Et ils m’ont dit ‘Oui, tout se met en place, tout est parfait’. Mais à partir de là, les choses ont commencé à se passer moins bien. »

Ça a senti le roussi lorsque, au Grand Prix de Malaisie, la personne de Öhlins (suspensions) censée l’accompagner n’a pas travaillé avec lui. Son chef d’équipe y a aussi appris qu’il était mis dehors. Sont ensuite arrivées les rumeurs concernant l’arrivée de Johann Zarco à sa place. Mais Karel Abraham a été rassuré par son team-manager, Rubén Xaus. « Le mardi [du test de Valence], il m’a dit de ne pas m’en faire, que j’avais mon contrat. J’ai demandé s’ils parlaient à Zarco et il m’a dit ‘Non, absolument pas, ce sont justes de rumeurs’. » Ensuite, il a commencé à ne plus répondre à ses messages. « Mas je n’ai pas pris ça au sérieux »

Vendredi soir, le mail lui signifiant la fin de son contrat l’attendait. Rédigé entièrement en espagnol, une langue que le pilote de Brno ne maîtrise pas, il lui a fallu passer par un traducteur en ligne pour comprendre de quoi il s’agissait. Ni Rubén Xaus ne lui a répondu, ni personne de son équipe ne lui a téléphoné.

« Nous avons toujours payé »

Il lui a fallu attendre le samedi pour avoir une réponse. « Je lui ai écris à nouveau en lui disant ‘Hey Ruben, tu m’as envoyé ce mail en espagnol, je ne sais pas ce qui est dedans et demain je dois aller à Jerez, dois-je y aller ou pas ?’ Seulement là, j’ai reçu un message disant ‘Vrai, c’est la fin du contrat, ne viens pas à Jerez et arrête la communication avec moi’. »

Pourquoi Karel Abraham a-t-il été écarté ? Il s’attend à ce que la raison officielle concerne des impayés concernant la saison 2020. Des paiements qui devaient être effectués ont été reportés, « parce que nous avions quelques doutes sur ce qui arrivait dans le team. Nous les avons reportés parce que nous n’avions pas ce qui était prévu dans le contrat, par exemple la personne de Öhlins et beaucoup d’autres choses qui se passaient », justifie-t-il.

Des réunions pour résoudre le(s) problème(s) ont été organisées à Sepang, puis à Valence. Là, ils sont tombés d’accord, mais le clan Abraham souhaitait encore faire quelques ajustements, donc a envoyé des propositions. Celles-ci n’ont reçu aucune réponse, sinon celle de la fin du contrat.

Le Tchèque dénonce une attitude hypocrite, car tout ce qui devait être payé l’a toujours été, et les paiements concernant la saison 2020 n’étaient que l’affaire de négociations à mener pour se mettre d’accord sur le projet. « Ils savent qu’ils ont toujours reçu tout l’argent que nous devions, donc qu’ils allaient là-aussi recevoir tout l’argent. Dans le paddock vous pouvez demander, il n’y a personne que nous n’avons jamais manqué de payer. »

Fin de carrière ?

Karel Abraham dit « comprendre » que l’équipe Avintia soit tentée par le pari Johann Zarco pour des raisons sportives, parce qu’il obtient de meilleurs résultats. « Mais ce n’est pas une manière de traiter une personne », dit-il à son sujet. Notamment parce qu’en le mettant dehors à ce moment de la saison, le désormais ex-pilote Ducati n’a aucune chance de rebondir dans une autre catégorie.

Il ne sait de toute façon pas ce qu’il fera de son futur. Il doit d’abord analyser la situation puis décider des actions à mener. L’adrénaline et la compétition vont lui manquer, mais pour l’heure, il ne voit pas de suite à sa carrière de pilote moto. Étant arrivé en MotoGP, il n’a pas envie de retourner en Moto2 ou en Superbike.

Karel Abraham se retire après 214 Grands Prix

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] test a été décidé à la dernière minute, en même temps que l’éviction de Karel Abraham qui devait initialement y participer. Chez Avintia, l’opération a été qualifiée de « […]

[…] Évincé de l’équipe Reale Avintia Racing (MotoGP), Karel Abraham n’a vraisemblablement pas prévu de tenter de rebondir en championnat du monde Superbike l’an prochain. […]

[…] que ce qu’il ne pouvait avoir, et de ne pas avoir respecté certains paiements ; le pilote dénonce un comportement […]

[…] vite lorsqu’il a, fin novembre, fait ses adieux à ses fans ? Le pilote tchèque, brusquement écarté par l’équipe Reale Avintia Racing alors qu’il devait disputer la saison 2020 de […]

[…] Rabat n’a sans doute pas oublié le destin réservé à son ancien coéquipier Karel Abraham, écarté de la structure Reale Avintia Racing alors qu’il disposait d’un contrat pour 2020. Le […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store