Witteveen : « KTM se bat face à des géants, il faut du temps »



À 72 ans, Jan Witteveen reste un fin observateur des championnats de moto. L’ingénieur hollandais, notamment passé par Aprilia et KTM, livre quelques clés au sujet de l’aventure MotoGP de KTM.

Et Jan Witteveen débute en soulignant que dans l’équipe autrichienne, tout est fait pour aller vers les sommets. « Chez KTM, tout le management est très orienté vers la course, ils ont l’ADN et la philosophie ‘Ready to Race’. Depuis de nombreuses années, KTM connaît de grands succès en tout-terrain, et maintenant aussi en course sur route », rappelle-t-il.

Seulement, ces succès ne sont pas venus immédiatement ; il a fallu du temps. « Quand j’ai rejoint Aprilia en 1989, il nous a fallu plusieurs années pour devenir champions du monde, se souvient-il sur Speedweek. Nous avons remporté notre premier titre 125cc en 1992, et le premier 250cc en 1994. Tout prend du temps. »

« Une tendance à la hausse »

Cela est d’autant plus valable en MotoGP, où « les différences de temps sont minimes, la KTM n’est parfois qu’à 0,5 seconde, voire moins. Le MotoGP est complexe parce que de nombreux facteurs jouent un rôle important. La KTM est relativement nouvelle, elle en est à sa troisième année. La direction doit apprendre, parce qu’elle combat face à des géants comme Honda et d’autres usines qui ont 25 ans d’expérience, qui savent quoi faire ».

Positif, Jan Witteveen observe les progrès réalisés par Pol Espargaro, qui enchaîne les résultats dans le top-10. « La performance au Mugello a confirmé une nette tendance à la hausse. Si vous êtes forts au Mugello, vous êtes bons à Barcelone, à Brno et à Phillip Island, car ces pistes ont des caractéristiques similaires. » À confirmer ce week-end du côté de la Catalogne.

2020 : Quand Zarco est annoncé en contact avec Honda par @WorldSBK

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de