WSBK Estoril : Les chutes chamboulent la Superpole !



Toprak Razgatlioglu en pole, une Honda en première ligne, les leaders du championnat Jonathan Rea et Scott Redding à terre : la dernière séance Superpole de la saison 2020 a donné lieu à un scénario inédit sur le circuit d’Estoril !

Tout indiquait que Scott Redding allait claquer la Superpole du WSBK d’Estoril. Le pilote Ducati, condamné à gagner ce week-end pour retarder au maximum le sacre de Jonathan Rea, avait dominé toutes les séances d’essais libres du week-end, dont la FP3 ce samedi matin. Il partira pourtant dernier en course tout à l’heure, après avoir commis l’irréparable : une chute dès les premières secondes de la séance qualificative.

L’équipe Aruba.it Racing a fait son maximum pour remettre en état la Ducati Panigale V4 R à temps, mais c’était trop tard : Scott Redding n’a pu sortir de son box qu’au moment où le drapeau à damiers allait être abaissé. Pas de chrono pour lui, et une 23e place sur la grille qui a sans doute éteint ses chances de victoire. Au moins sur la première manche, ce samedi après-midi.

Il manque surtout une énorme opportunité de mettre la pression sur Jonathan Rea, car le leader du championnat est aussi tombé au cours de la Superpole. Le pilote Kawasaki n’a pas non plus pu repartir, mais avait eu le temps de faire un premier chrono (1’38.192) lui assurant la 15e place. Il n’a besoin que de marquer 4 points à Estoril pour décrocher son sixième titre de champion du monde, mais il aurait aimé le célébrer en gagnant. Cela sera visiblement compliqué en partant d’aussi loin, sur un circuit où il n’a pour l’instant pas montré de supériorité.

Rapide tout au long du week-end, Toprak Razgatlioglu n’en demandait pas tant pour aller chercher la première pole de sa carrière. Le Turc a littéralement assommé la concurrence, collant plus de 7 dixièmes à tous ses poursuivants. Il aura à sa droite sur la grille Leon Haslam, excellent deuxième au guidon de la Honda, et un Garrett Gerloff de plus en plus redoutable sur sa Yamaha. Le rookie américain confirme les progrès déjà affichés ces dernières semaines, un peu à l’image d’Alex Marquez en MotoGP.

Les Ducati de Chaz Davies (4e) et de son futur remplaçant dans le team officiel, Michael Ruben Rinaldi (5e), ouvriront la deuxième ligne, que refermera Michael van der Mark (6e). Le Français Loris Baz (12e) avait le potentiel pour rouler à leur vitesse, mais une chute en cours de séance le repousse en quatrième ligne. Il aura juste devant lui le wild-card Jonas Folger (11e), qui espère un bon résultat pour obtenir une place sur la grille en 2021.

L’autre français du plateau, Sylvain Barrier (21e), a chuté et été transporté à l’hôpital pour y passer des examens médicaux. Le pilote Ducati a été victime d’une commotion et ne sera pas autorisé à prendre le départ de la première course, à 15h.

WSBK Estoril – Superpole :

Championnat Superbike après Magny-Cours (2e manche) : 1. Rea 340 pts, 2. Redding 281 (-59), 3. Davies 222 (-118), 4. Van der Mark 203 (-137), 5. Lowes 179 (-161), 6. Razgatlioglu 175 (-165), 7. Rinaldi 166 (-174), 8. Baz 135 (-205), 9. Bautista 99 (-241), 10. Haslam 91 (-249)…

Rea-Redding, le duel touche à sa fin

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] jamais acquis en moto tant que le drapeau à damiers n’est pas derrière. Sa chute en Superpole, samedi matin, le lui avait bien rappelé, et il ne se présentait que 15e sur la grille de départ […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store