Yamaha fait le ménage dans son équipe, Tsuya est limogé



Le 4 février prochain à Jakarta, Yamaha dévoilera lors de sa présentation officielle sa toute nouvelle M1, destrier de Valentino Rossi et de Maverick Viñales lors de la saison 2019 à venir. Ce sera aussi l’occasion de faire le ménage dans son équipe de techniciens. 

Il sera ainsi annoncé officiellement le départ de monsieur Kouji Tsuya, responsable du programme MotoGP. Il fait les frais de l’échec des Bleus en 2018. Rappelons-nous que lors du Grand Prix d’Autriche, celui-ci s’était même « excusé publiquement » après la séance qualif’ désastreuse des deux pilotes Yamaha.

À ce jour Yamaha n’a pas souhaité confirmer ou infirmer cette nouvelle, relayée par Motorsport.com. Toutefois, le nom du successeur de Tsuya serait déjà connu. Il s’agirait de Takahiro Sumi, qui travaillait jusqu’à présent dans le département des châssis dont il était responsable.

La vague de changements continue donc chez Yamaha, après un nouveau staff pour Maverick Viñales (qui change également de numéro), un nouveau moteur sur la Yamaha… et peut-être même de nouvelles couleurs !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
holmes

c’est pas trop tôt !

christophe letourneur

Kouji Tsuya la seule et unique personne ayant cru dans son programme lol

Juillet

Pour répondre à Holmes, « pas trop tot » de quoi ? Vinales et Rossi n’ont cessé de pleurnicher les 2 saisons passées, et ont emmené leurs équipes à ne plus savoir où aller.
Ce sont les pilotes qui ont eu le cerveau trop gonflé, avec une crise d’égo aigüe.
La M1 allait très bien, la démo au GP de France 2017 a été claire. Mais il y a d’autres pilotes, imaginer les écraser à chaque course est utopique, voir méprisant.
Vinales n’a plus le droit de ne pas tout gagner, le chamboulement ne va forcément être payant ?