Zarco, Abraham, Ducati : les explications de Rubén Xaus



Que se passe-t-il chez Reale Avintia ? Le team-manager de l’équipe, Rubén Xaus, fait le point sur la situation à la veille de la trêve hivernale.

C’est peu de dire que jamais Reale Avintia Racing n’a autant fait l’actualité du MotoGP qu’en ce moment. Il y a encore une dizaine de jours, ses deux pilotes terminaient une saison morose (23 points pour Tito Rabat, 9 pour Karel Abraham) et se préparaient à recharger leurs batteries avant 2020, où ils devaient être coéquipiers pour la deuxième année consécutive.

Depuis, tout a changé. Les rumeurs concernant l’arrivée suprise de Johann Zarco sont apparues lors du Grand Prix de Valence. Le Français a confirmé que le constructeur Ducati lui avait témoigné de l’intérêt, et souhaitait le placer dans le team espagnol. Des réunions entre eux se sont ensuite tenues au lendemain de la course.

Dans la foulée, le partenariat entre Ducati et Reale Avintia Racing se voyait renouvelé et même renforcé, faisant de l’équipe « un team satellite du constructeur italien, avec des améliorations significatives qui vont permettre de faire un pas en avant ». De quoi préparer le terrain pour Johann Zarco ? Au même moment, nos sources chez Ducati nous indiquaient que le deal était fait pour 2020. Mais pour cela, un pilote sous contrat devait être écarté.

C’est ce qui est arrivé à Karel Abraham, viré par mail vendredi dernier alors qu’il préparait ses affaires pour le test de Jerez. Le Tchèque dénonce une attitude malhonnête de la part de son ancienne équipe (lire ici).

De tout ça, qu’a à dire Rubén Xaus, team-manager de Reale Avintia Racing et mis en cause par Karel Abraham ? Au micro de motogp.com, l’Espagnol a fait son point sur la situation.

La faute mise sur Abraham

Concernant l’éviction de Karel Abraham, Rubén Xaus tient un discours assez flou, sans donner de justification précise. Il sous-entend que le pilote a quémandé des choses que l’équipe ne pouvait pas lui donner. « Je n’ai pas grand chose à dire. Nous avons été corrects avec le pilote. Les contrats sont les contracts et nous avons tout respecté, alors que de son côté tout n’était pas clair. (…)

Nous avons donné à Karel tout ce que nous pouvions. L’équipe avait besoin d’une situation claire pour continuer et ce n’était pas le cas. Finalement nous avons cherché une autre solution, je ne pouvais pas faire autrement. »

S’il dit comprendre la colère de Karel Abraham, il affirme qu’il y a eu « de nombreuses réunions avant que cette décision ne soit prise ». Rubén Xaus fait là allusion aux discussions évoquées par Karel Abraham, qui s’est plaint de voir, entre autres, son chef d’équipe viré et son ingénieur Öhlins supprimé.

Un new deal avec Ducati  

Quelques jours avant l’éviction de Karel Abraham, Reale Avintia Racing a signé un nouveau contrat avec Ducati. Leur collaboration, débutée en 2014, continuera jusqu’à fin 2021 mais avec « des améliorations significatives ».

« Mon job a toujours été de travailler d’arrache-pied pour obtenir le plus grand soutien possible de Ducati, se réjouit Rubén Xaus. La situation n’a pas été facile cette année, mais au final nous avons signé un nouveau contrat de deux ans, avec de meilleures conditions. Nous en sommes très heureux, c’était notre objectif principal et il y a de belles options pour le futur. »

Attention, toutefois : le team-manager s’est montré relativement prudent sur les détails de ce nouveau partenariat, car « nous avons encore quelques réunions avec Ducati pour parler de cette situation. Nous espérions ce genre de soutien pour 2022, mais si cela arrive avant c’est beaucoup mieux pour nous ». Quoi qu’il sorte de cela, les deux pilotes disposeront d’une Desmosedici GP19.

Quid de Zarco ?

Mais « ce qu’il se passera l’année prochaine n’est pas encore clair », insiste-t-il. « Pour l’instant nous avons un Tito heureux et avec du bon matériel d’un côté, et de l’autre côté du bon matériel également pour le deuxième pilote. »

Jamais Rubén Xaus n’a prononcé le nom de Johann Zarco, même si l’on a évidemment compris que c’est de lui qu’il s’agissait. L’Espagnol a reconnu que l’affaire n’était pas entre ses mains, et elle visiblement dans celles de Ducati. « Tout le monde souhaite commencer à travailler sur 2020 le plus tôt possible, mais cela ne dépend pas de nous. Nous sommes en attente de décisions d’autres tiers. »

Dans le paddock, il se dit que l’officialisation de l’arrivée de Johann Zarco chez Reale Avintia Racing est attendue pour les prochains jours.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Zarco, Abraham, Ducati : les explications de Rubén Xaus […]

[…] Zarco, Abraham, Ducati : les explications de Rubén Xaus […]