Zarco-Bagnaia : ce qu’en dit Uccio



Alessio ‘Uccio’ Salucci confirme que Ducati va attendre les premiers Grands Prix de 2020 pour prolonger Francesco Bagnaia en 2021. S’il n’est pas convaincant, Johann Zarco est sur la liste des candidats à son remplacement.

La porte de l’équipe Pramac Racing n’est pas totalement fermée à Johann Zarco. Intégrer le team italien lui permettrait de faire un saut de qualité, car il passerait de la GP19 à la GP20, et serait membre d’une équipe entièrement satellite – Reale Avintia Racing franchit le cap pour la première fois en 2020 –, avec une connexion directe avec l’usine Ducati.

L’un des scénarios possibles est que le Français prenne la place de Francesco Bagnaia. Ce-dernier a déçu en 2019, avec 8 résultats blancs sur 18 courses (plus un forfait), 54 points marqués et la 15e place finale du classement général. Ducati veut donc attendre les premières courses de 2020 avant de lui présenter un contrat. « Nous voulons voir une nette amélioration avec la GP20 par rapport à la saison 2019 », a prévenu le directeur sportif, Paolo Ciabatti. La carte Johann Zarco peut donc agir comme un moyen de pression sur le pilote italien.

Cadre de la VR46 Riders Academy et proche de Francesco Bagnaia, Alessio ‘Uccio’ Salucci a confirmé à Sky Sport que telle était la volonté de Ducati. Il sait que son poulain doit montrer un autre visage mais se veut rassurant. « Pecco doit démontrer qu’il est plus rapide que ce qu’il a fait en 2019. S’il réussit ce sera un contrat important chez Ducati. Je lui ai parlé, la lecture des rumeurs dans les journaux ne fait pas plaisir, mais Ducati a confirmé qu’ils misent toujours sur Pecco. »

« Il est en train de changer d’attitude, parce qu’il a commencé très fort en MotoGP, au début il a fait des tests de folie, il s’est peut-être un peu détendu et c’est un problème en MotoGP. Puis il a eu une moto qui n’était pas facile, il a perdu l’avant un peu trop souvent, il a chuté et a perdu confiance. Il était prêt au début de cette année 2020, également en raison des changements techniques qui sont intervenus dans le box, et puis il y a eu la suspension à cause du coronavirus. Mais honnêtement, je vois le Pecco version 2018 », année de son titre de champion du monde Moto2. Premiers éléments de réponse au Grand Prix d’Espagne, le week-end du 19 juillet.

2021 : Ducati veut que Bagnaia fasse ses preuves avant de signer

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de