Zarco : « Maintenant, Ducati prend soin » de l’équipe Avintia



Johann Zarco croit qu’il avait « raison d’avoir des doutes au sujet du team Avintia l’an dernier », et salue les efforts effectués par Ducati dans son soutien à l’équipe en 2020.

Il n’aura fallu que trois Grands Prix à Johann Zarco pour écrire l’histoire de Reale Avintia Racing. Dès sa troisième épreuve, en République-Tchèque, le tricolore a apporté à sa nouvelle équipe sa première pole position et son premier podium. Les choses sont bien parties et on comprend pour le patron du team, Raul Romero, souhaite le conserver en 2021.

Il a pourtant failli ne jamais avoir de début à cette aventure. Souvenez-vous : nous sommes en novembre 2019, Johann Zarco sort d’une année catastrophique avec KTM, il cherche un guidon pour 2020 et la piste Ducati est évoquée. Mais la seule possibilité de rejoindre le constructeur italien est d’intégrer l’équipe Avintia… et cela ne l’intéresse pas. À l’époque, les pilotes du team ne s’en sortent pas (Tito Rabat 20e, Karel Abraham 24e) et le soutien de Ducati est assez limité.

Le Français écarte alors cette possibilité. « Je veux une bonne équipe et une bonne moto, et pour moi Avintia n’est pas un top team, alors si je dois plus me perdre là-bas je préfère aller en Moto2, déclare-t-il. D’après moi, ce serait une erreur d’aller là-bas, il vaudrait mieux repasser en Moto2. Il faut un team équilibré qui te donne la possibilité de performer tous les week-ends, et Avintia ce n’est pas ça. Je ne critique personne, mais je ne veux pas refaire la même erreur qu’il y a un an en signant chez KTM. Si c’est pour déprimer de nouveau en tant que pilote… Il vaut mieux reprendre du plaisir et gagner moins d’argent ! »

Mais ça, c’était avant.

Presque dans la foulée de ces déclarations, les cadres de Ducati se sont réunis avec ceux de l’équipe Avintia pour parler avenir. A été décidée une augmentation du soutien de l’usine envers la structure, alors devenue une « vraie » équipe satellite. Des mouvements qui ont permis de convaincre Johann Zarco de signer. Et de remonter sur le podium, quelques mois plus tard.

Le Français n’a pas oublié cette période mais n’a aucun mal à justifier ce qu’il a dit en novembre 2019. Il l’a fait après le Grand Prix de République-Tchèque, témoignant de sa reconnaissance envers Ducati pour les efforts fournis, et répétant qu’il n’a jamais été question de remettre en question les compétences du staff Avintia. C’était seulement une question de moyens, dit-il.

« J’avais raison d’avoir des doutes à propos du team l’an dernier, parce que j’ai beaucoup souffert pendant la saison et je ne voulais pas galérer encore plus, et eux n’avaient pas de grand résultats. Mais c’était aussi comme un team privé, pas un team satellite. Il n’y avait pas le même investissement de Ducati, à ce niveau tout est si cher et toutes les pièces de la moto, tous les détails sont tellement importants. »

« Maintenant, Ducati prend soin de tous ces détails dans le team, et nous pouvons voir tous les techniciens Ducati s’occuper (de l’équipe), plus les mécaniciens qui sont passionnés et travaillent bien. »

« Dans le passé, ce n’était pas à cause d’un mauvais travail des mécaniciens d’Avintia que le team manquait de résultats, c’était juste qu’ils étaient toujours très limités en budget et n’avaient pas les meilleures pièces pour rouler. C’est pourquoi ils galéraient autant. Maintenant je suis juste heureux de leur offrir ce bon résultat. »

Un bon résultat qui en appelle évidemment d’autres. Pour cela, le double-champion du monde Moto2 s’est déjà fixé un plan de travailler – continuer à apprivoiser la Desmosedici GP19 et s’y adapter, travailler ses départs. Il aura l’occasion de mettre ça en pratique dès ce week-end au Red Bull Ring de Spielberg, lors d’un Grand Prix d’Autriche que Ducati n’a encore jamais perdu sur cette piste.

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

Zarco inscrit le premier podium d’Avintia

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Zarco : « Maintenant, Ducati prend soin » de l’équipe Avintia […]