Zarco : « Miller, c’est logique ; j’ai besoin de courses pour montrer ce que je peux faire »



Johann Zarco n’est pas surpris par la promotion de Jack Miller dans l’équipe officielle Ducati. Le Français, qui n’a toujours pas pu disputer un Grand Prix avec la Ducati, a « besoin de rouler » en 2020 avant de pouvoir signer un contrat.

Après s’être entraîné à Alès, Johann Zarco était au circuit de Barcelone-Catalogne ce mercredi. Un voyage de plusieurs centaines de kilomètres pour le Français, qui ne voulait pas manquer l’occasion de rouler sur la piste catalane, ouverte aux pilotes professionnels. Arrêté par la police, le franchissement de la frontière espagnole lui a été rendu possible grâce à un certificat professionnel de la Dorna.

Sur place, le pilote Reale Avintia Racing a enchaîné les tours au guidon d’une Ducati Panigale V4. Présent là-bas, Motorsport rapporte des chronos aux alentours de 1’47 – pour rappel, la pole position du Grand Prix de Catalogne 2019 a été réalisée en 1’39.484, mais dans des conditions différentes et avec une MotoGP.

« Après tout ce temps, le cerveau doit se réhabituer à la sensation de rouler à plus de 300 km/h, parce que les réflexes ne sont pas les mêmes, a expliqué Johann Zarco à nos confrères. En France il y a des circuits pour s’entraîner, mais ils ne sont pas aussi rapides que celui-là. » D’où, aussi, l’utilité de faire tout ce chemin pour venir y rouler.

Confiné depuis début mars, il a passé les deux derniers mois à s’entraîner physiquement afin d’être prêt pour la reprise des Grands Prix. Celle-ci devrait avoir lieu le week-end du 19 juillet à Jerez de la Frontera, avec une autre course au même endroit le 26. « Je me suis préparé physiquement, comme tout le monde. Et quand ils nous ont laissé commencé à sortir, j’ai fait un peu de motocross et de supermotard, raconte-t-il. Physiquement je suis bien et ce sera très important à Jerez, parce que la tête aura sans doute besoin d’un peu plus de temps. »

Johann Zarco est à quelques semaines de son premier départ avec une Ducati. Les dernières informations font état d’une saison de 12-13 courses, réparties entre mi-juillet et début novembre. « La clé de ce championnat sera de rester calme dans toutes les situations », analyse le double-champion du monde Moto2, conscient qu’avec moins de manches et moins de temps pour se remettre des blessures, il va falloir éviter les erreurs.

Comme il l’a expliqué pendant le confinement, le Français estime que cette nouvelle configuration peut lui être profitable. Il aime enchaîner les courses sans trop de temps de pause, et est convaincu que cela va lui permettre de mieux connaître la Desmosedici, donc de progresser plus rapidement. « Je pense que je peux faire de bonnes choses, et qu’avec autant de courses qui se suivent, je peux apprendre beaucoup et être suffisamment rapide pour me battre pour le podium. »

De bons résultats lui permettraient de se repositionner vis-à-vis du futur. Pilote Reale Avintia Racing mais sous contrat avec Ducati, Johann Zarco a déjà fait savoir que son objectif est de retrouver un guidon officiel. Ce ne sera probablement pas pour 2021, en tout cas pas chez Ducati : Jack Miller a été signé, et Andrea Dovizioso est en pole position pour la deuxième place.

« C’est un mouvement logique parce qu’il est chez Pramac depuis longtemps, et l’an dernier il a terminé sur des podiums, souligne-t-il au sujet de Jack Miller. Je suis dans une situation très distincte. J’ai beaucoup de confiance avec cette moto, mais j’ai besoin de courses pour pouvoir montrer ce que je peux faire. Je ne peux pas signer un contrat si je ne peux pas rouler avant. »

L’épidémie de coronavirus a en effet bouleversé les plans de Johann Zarco. Après une saison 2019 des plus compliquées sur la KTM, il espérait faire rapidement ses preuves au guidon de la Ducati, condition sine qua non pour intégrer un team officiel. L’annulation des Grands Prix à cause de la maladie a empêché le tricolore de prouver qu’il pouvait toujours rouler devant. Il en aura bientôt l’occasion. Dans un mois et demi, si tout se passe bien.

Johann Zarco : « Étudier l’évolution de Lorenzo chez Ducati est intéressant pour moi »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Barcelone-Catalogne, où une journée de roulage pour les pilotes professionnels était organisée (lire ses commentaires ici). Les caméras de MotoGP.com y étaient et ont capturé quelques moments d’action du Français […]