Zarco passe une première étape : il aura une GP20



L’avenir de Johann Zarco commence à s’éclaircir. Il est certain d’être pilote Ducati en 2021, soit dans l’équipe d’usine, soit chez Pramac Racing. Dans tous les cas, cela représente une promotion. « Les motos des deux équipes sont presque au même niveau, donc les deux seraient une super option », se réjouit-il.

Précision : suite à vos messages, nous confirmons qu’il n’y a pas d’erreur. Il s’agira bien d’une GP20 même si nous sommes en 2021, à cause du gel du développement décidé après l’épidémie de coronavirus (lire ici). Ducati pourrait décider de l’appeler GP21 malgré cela – ce n’est pour l’instant pas prévu –, mais le modèle dont Johann Zarco disposera sera bien celui de la GP20 actuelle.

Si Ducati a repoussé sa décision d’annoncer le deuxième pilote du Ducati Team pour 2021 – on l’attendait pour le week-end de course de Misano, elle interviendra après celui de Barcelone –, les choses commencent à se mettre en ordre. Plusieurs choses ont été clarifiées lors de la première journée du Grand Prix de Saint-Marin, notamment du côté de Johann Zarco.

Le team-manager actuel du pilote français, Ruben Xaus, assure qu’il quittera l’équipe Esponsorama Racing fin 2020. Johann Zarco devant rester pilote Ducati, cela ne lui laisse plus que deux options : l’équipe d’usine (Ducati Team), ou Pramac Racing.

La deuxième et dernière place du team officiel se joue entre lui et Francesco Bagnaia, blessé depuis début août et de retour ce week-end. « Ducati a encore besoin d’un peu de temps parce qu’ils doivent décider entre Pecco et moi. Pecco était blessé donc c’est logique qu’ils doivent encore attendre un peu », a expliqué Johann Zarco, compréhensif.

La bonne nouvelle, c’est que les deux formations sont fournies en Desmosedici GP20. Cela signifie que le Français va monter en grade, puisqu’il dispose actuellement d’une GP19. Une promotion qu’il accueille avec joie. « Je suis presque sûr de pouvoir grimper sur cette moto, parce que j’ai fait du bon travail, et ils sont contents des informations que je leur donne. Donc c’est bien pour moi, mais aussi bien pour eux de pouvoir prochainement compter sur mes informations à propos de la GP20. Les motos de l’équipe d’usine et celles de Pramac sont presque au même niveau, donc les deux seraient une super option. »

Autre point positif pour 2021 : il prendra avec lui des personnes de son équipe actuelle, dont son chef-mécanicien (Marco Rigamonti) et la personne en charge de l’électronique.« L’avantage d’avoir déjà un contrat Ducati, c’est que mes gars, les principaux, vont me suivre si je vais dans l’équipe d’usine ou chez Pramac. Donc je n’ai pas besoin de commencer une autre relation avec un nouveau team et perdre quelques jours de travail pour apprendre à se connaître. Ce que nous avons déjà créé cette année sera utile l’an prochain. »

Reste maintenant à savoir si Johann Zarco va parvenir à intégrer le Ducati Team. La signature ne viendra que s’il prouve au constructeur italien qu’il est l’homme de la situation, capable de rouler devant chaque week-end. Et il n’a pas besoin qu’on le lui dise pour le comprenne.

« Pour moi, être dans l’équipe d’usine signifie qu’il faut prendre la place de Dovizioso, qui se bat pour des podiums chaque week-end et pour le titre. Ils perdent un pilote très important, ils ont besoin d’un pilote fort comme lui et j’aimerais être à ce niveau le plus tôt possible. C’est clairement l’objectif, de me battre pour le championnat quand je serai prêt. Et les sensations arrivent. »

« Donc il y a une logique : si je me bats pour les podiums, alors je peux clairement mériter cette moto. Ducati ne me l’a pas dit mais je veux le voir comme ça. Que ce soit Pramac ou l’équipe d’usine, je peux avoir le même objectif l’an prochain. Seulement, être dans l’équipe d’usine est très prestigieux, et tout est un plus. »

La situation ne l’inquiète pas, au contraire : savoir qu’il a un contrat pour 2021, et une promotion dans les rangs Ducatistes, l’enchante. « Je ne suis pas stressé parce que j’ai déjà la confirmation que je reste chez Ducati, et avec du plus dans l’évolution. À la fin de la saison dernière, je ne savais même pas ce que j’allais faire ! », a-t-il rappelé.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] et celles de Pramac sont presque au même niveau, donc les deux seraient une super option », se réjouit-il. Il sait aussi qu’il pourra prendre avec lui des hommes qui l’entourent déjà chez […]