Zarco sera aussi ravi chez Pramac



Même s’il n’est pas choisi pour intégrer l’équipe officielle Ducati en 2021, Johann Zarco assure qu’atterrir chez Pramac Racing fera également son bonheur.

Le duel Zarco-Bagnaia pour la deuxième place dans le Ducati Team approche de son terme, et il y a fort à parier qu’il va tourner à l’avantage de l’Italien. Déjà très bon sur les deux épreuves inaugurales de Jerez (qualifié 4e et 3e, arrivé 7e puis abandon sur casse mécanique alors qu’il était 2e), il a fait forte impression le week-end dernier à Misano. Un mois après sa fracture du tibia, ‘Pecco’ a célébré son retour à la compétition par un podium (2e) et la place de meilleure pilote Ducati au Grand Prix de Saint-Marin.

Les chances de Johann Zarco de rejoindre l’équipe officielle Ducati étaient déjà données pour moins élevées que celles de son adversaire, et les événements de Misano ont sans doute fait pencher un peu plus la balance du côté de Francesco Bagnaia. Le Français a encore les courses de Misano 2 et de Barcelone pour tenter de convaincre le constructeur italien, mais il faut s’attendre à le voir aller chez Pramac Racing en 2021.

Une déception ?

Non, si l’on en croit les propos de Johann Zarco, pour qui « les motos de l’équipe d’usine et celles de Pramac sont presque au même niveau, donc les deux seraient une super option ». Le double-champion du monde Moto2 sera content dans tous les cas, ainsi qu’il l’a dit pendant le Grand Prix de Saint-Marin, car même un transfert Esponsorama Racing – Pramac Racing représente déjà une promotion. Il bénéficiera du dernier modèle de la Ducati – alors que celle dont il dispose actuellement a un an de moins –, et Pramac Racing est un genre de team satellite ‘A’ par rapport à Esponsorama Racing.

Certes, « Être dans l’équipe d’usine est très prestigieux, et tout est un plus », admet-il. Mais il est convaincu que « que ce soit Pramac ou l’équipe d’usine, je peux avoir le même objectif l’an prochain ». Autrement dit, viser les mêmes résultats. Les performances actuelles des pilotes Pramac, Jack Miller (3e et 2e à Spielberg) ou Francesco Bagnaia (2e à Misano), montrent que des podiums sont jouables presque chaque week-end dans l’équipe italienne.

Johann Zarco est également heureux de savoir qu’en quittant Esponsorama Racing, il lui sera permis de prendre avec lui des membres de son équipe actuelle, dont son chef-mécanicien (Marco Rigamonti) et la personne en charge de l’électronique. « L’avantage d’avoir déjà un contrat Ducati, c’est que mes gars, les principaux, vont me suivre que j’aille dans l’équipe d’usine ou chez Pramac. Donc je n’ai pas besoin de commencer une autre relation avec un nouveau team et perdre quelques jours de travail pour apprendre à se connaître. Ce que nous avons déjà créé cette année sera utile l’an prochain. »

La situation ne l’inquiète pas, au contraire : savoir qu’il a un contrat pour 2021, et une promotion dans les rangs Ducatistes, l’enchante. « Je ne suis pas stressé parce que j’ai déjà la confirmation que je reste chez Ducati, et avec du plus dans l’évolution. À la fin de la saison dernière, je ne savais même pas ce que j’allais faire ! », a-t-il rappelé.

Johann Zarco sera « le bienvenu » chez Pramac Racing, a annoncé le patron de l’équipe, Paolo Campinoti. Il avait déjà essayé de le recruter quand il était en catégorie Moto2.

Championnat MotoGP après Misano : 1. Dovizioso 76 (-3), 2. Quartararo 70 pts (-6), 3. Miller 64 pts (-12), 4. Mir 60 (-16), 5. Viñales 58 (-18), 6. Rossi 58 (-18), 7. Morbidelli 57 (-19), 8. Nakagami 53 (-23), 9. Binder 53 pts (-23), 10. Oliveira 48 (-28)… Classement complet ici

« Zarco est le bienvenu chez Pramac » (Campinoti)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Zarco sera aussi ravi chez Pramac […]

[…] Zarco sera aussi ravi chez Pramac […]

[…] Zarco sera aussi ravi chez Pramac […]