Zarco sur l’incident avec Espargaro : « On fait de la course, pas de la danse »



Johann Zarco est monté sur le podium du Grand Prix de République-Tchèque malgré une pénalité reçue en pleine course. Sa justification – ou plutôt le fait qu’elle était injustifiée – est en train de faire réagir pas mal de personnalités du paddock.

L’incident s’est produit à l’entame du 10e tour. Visiblement à la limite avec sa KTM (il fait déjà une erreur à la fin du 9e tour), Pol Espargaro manque son freinage et sort un peu large au 1er virage. Johann Zarco en profite pour prendre l’intérieur, laissé libre puisque le pilote KTM est à l’extérieur. Mais Pol Espargaro ne veut pas céder et tente de recouper devant lui. Les deux hommes se touchent et l’Espagnol part à la faute.

À l’arrivée, Johann Zarco a donné sa version des faits :

« Pol m’a doublé parce qu’il était un peu plus rapide et voulait certainement rattraper Brad (Binder), il était motivé pour le faire. Mais après quelques tours il a commencé à faire de petites erreurs. Il a élargi au premier virage donc j’ai essayé de prendre l’intérieur et de maintenir ma trajectoire, en pensant qu’il allait me voir. Il semble qu’il ne m’a pas vu. Quand nous avons eu le contact je n’étais pas certain qu’il soit tombé ou pas, mais je ne l’entendais pas. Donc j’étais un peu inquiet, car je connais les règles et je sais que certaines choses peuvent se passer dans ce genre de situation. »

La pénalité ‘long lap’ est arrivée et a fait perdre 2,6 secondes à Johann Zarco. Le pilote Ducati s’attendait à céder des positions, mais est finalement ressorti 3e du virage rallongé, juste devant Fabio Quartararo. Le fait qu’il ait pu finir sur le podium malgré cela lui permet d’avaler plus facilement la pilule de la pénalité, que beaucoup, à l’image de Casey Stoner ou Didier de Radiguès, estiment injuste.

« C’est difficile de juger de ce genre de choses, a commenté Johann Zarco à chaud. Je pense que dans ce genre de situation, un long lap était mieux que de rendre une position ou faire un ride-through, parce qu’un ride-through est trop long. Ça fait partie de la course : vous y allez parce que l’autre est à l’extérieur, donc vous essayez de le doubler… Parfois le contact arrive. On doit se rappeler que nous faisons de la course, pas de la danse. »

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

« C’est honteux » : Stoner défend Zarco, pénalisé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Zarco sur l’incident avec Espargaro : « On fait de la course, pas de la danse » […]

[…] penser de cet incident ? Johann Zarco estime que « ça fait partie de la course » et pensait que son adversaire allait jeter un oeil avant de […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store