2023 : Yamaha a « relâché la pression temporelle » sur Quartararo



Yamaha, qui essaie de prolonger le contrat de Fabio Quartararo, a décidé de donner du temps à son pilote quant à la décision qu’il doit prendre.

Que fera Fabio Quartararo en 2023 ? Le championnat du monde MotoGP, sans aucun doute. Sur quelle moto ? La réponse n’est pas encore connue. Déçu de ne pas avoir obtenu les évolutions obtenues sur la Yamaha YZR-M1, notamment concernant la puissance, il a décidé de prendre son temps avant de se prononcer. Yamaha, qui souhaitait prolonger le contrat de son étoile avant le début de la saison 2022, doit prendre son mal en patience.

La version 2022 de la M1 est là, avec ses qualités et ses défauts. « Fabio connaît le package qu’il a avec nous pour la saison à venir. Ce qui l’intéresse beaucoup maintenant, c’est le package qu’il recevra de Yamaha pour 2023 et 2024 », a expliqué Lin Jarvis, patron de Yamaha Motor Racing, à Speedweek. De ce package pourrait dépendre son avenir.

Seulement, la Yamaha modèle 2023 ne sera pas entre ses mains avant quelques mois. Le constructeur japonais espère pouvoir convaincre Fabio Quartararo avant. La recette pour y parvenir : lui laisser du temps, et obtenir de bons résultats dans les prochaines semaines pour lui permettre de « reprendre confiance en Yamaha ».

«Nous avons maintenant relâché une partie de la pression et n’exerçons plus de pression temporelle, confirme Lin Jarvis. Je pense que nous devons prendre un peu de temps. Parce que nous comprenons que Fabio a besoin de reprendre confiance en Yamaha et de se sentir bien. C’est ce faisant qu’il continuera à rouler pour nous à l’avenir. »

Fabio Quartararo franchit la barre des 1 000 points

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Braccini
8 mois il y a

Évidemment, laisser du temps à Fabio, c’est s’assurer que toutes les bonnes places ailleurs seront déjà prises !!

[…] et Yamaha a décidé de lui donner du temps. « Nous n’exerçons plus de pression temporelle, a confié à Speedweek le patron de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis. Je pense que nous devons prendre un peu […]