Austin, Bagnaia (5e) : « Les autres sont plus rapides »



« Je sais que mon heure viendra quand nous serons rapides à nouveau », atteste Francesco Bagnaia après le Grand Prix des Amériques. Cinquième, le pilote Ducati estime qu’il ne pouvait prétendre à meilleur résultat, et qu’il doit encore travailler pour trouver des solutions.

Qualifié en première ligne pour la première fois de la saison (3e), Francesco Bagnaia espérait transformer l’essai en allant chercher son premier podium de l’année, à Austin. Il était monté sur la troisième marche du précédent Grand Prix des Amériques, en octobre 2021. Il lui faudra finalement attendre pour tenir entre les mains son premier trophée de 2022.

Parti dans le groupe de tête, Pecco est longtemps resté à la poursuite des leaders, sans jamais pouvoir les attaquer. Les tours passant, il a même dû se résoudre à devoir se défendre face aux hommes qui revenaient derrière lui, notamment Alex Rins et Joan Mir du Team Suzuki Ecstar. Il termine finalement cinquième à 6 secondes du vainqueur, Enea Bastianini. « Imbattable aujourd’hui », d’après lui.

Les 11 points marqués aux États-Unis lui permettent de remonter au douzième rang du championnat. Ses quatre premiers Grands Prix (chute/15e/5e/5e) ne sont pas à la hauteur des espoirs fixés en début de saison. Pecco reconnaît qu’il doit encore trouver des solutions au guidon de sa GP22, moto qui n’a toujours pas gagné en 2022. Il en fait une question de temps.

Le meilleur résultat possible : « J’ai fait de mon mieux, et c’était une cinquième place. J’ai essayé de reprendre quelques positions mais je souffrais. Au début de la course j’étais un peu conservateur pour économiser les pneus, mais quand j’ai commencé à pousser j’ai réalisé que les autres étaient plus rapides que moi. Nous devons continuer à travailler. »

Enea Bastianini vainqueur : « Enea était imbattable aujourd’hui. Si Marquez n’avait pas eu de problème au départ il aurait été devant, et je pense que Bastianini aurait battu le seul qui pouvait lui tenir tête. Je dois juste penser à continuer le travail. Je sais que mon heure viendra quand nous serons rapides à nouveau. »

La GP21 gagne, pas la GP22 : « Nous travaillons et sommes un peu plus proches à chaque course. Miller a fait du bon boulot aujourd’hui, j’ai plus souffert. Il faut juste plus de week-ends comme celui-ci pour pouvoir mieux comprendre la moto. Je ne suis pas content de la position, mais je sais aussi que j’ai fait de mon mieux, et maintenant nous devons comprendre ce qui est arrivé. »

Loin des espoirs initiaux : « L’objectif, au début de la saison, n’était pas d’être cinquième, mais nous savons q’il y a encore beaucoup de travail à faire. Les autres sont plus rapides. Jack est monté sur le podium avec la même moto que moi. Nous nous rapprochons, peut-être un peu trop lentement, mais un week-end comme celui-ci aide. »

Le prochain Grand Prix : « Portimao sera très intéressant, un bon test en comparaison avec la saison dernière. En 2021 nous avons fait deux courses, j’ai été compétitif lors des deux et j’ai fini l’année avec une victoire sur ce circuit. Sur ce Grand Prix nous verrons où nous en sommes. »

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Austin, Championnat : Bastianini reprend les commandes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires