Bastianini émerge dans le mercato 2023



Les premiers résultats obtenus par Enea Bastianini en 2022 lui permettent de se faire une place sur le marché des transferts de la prochaine saison, où beaucoup de places sont encore à prendre.

Enea Bastianini est l’invité surprise de la lutte pour le titre de champion du monde MotoGP 2022, en tout cas pour l’instant. Vainqueur des Grands Prix du Qatar et des Amériques, l’Italien abordera la tournée européenne en leader du classement général. Alors que les pilotes des équipes Lenovo (team officiel) et Pramac (team satellite « A ») étaient attendus devant, l’homme de chez Gresini est en train de leur voler la vedette.

Les résultats de Bestia rebattent les cartes d’un marché des transferts qui était déjà très ouvert. Son nom est cité parmi les candidats à la deuxième place dans l’équipe d’usine, le Ducati Lenovo Team, aux côtés de Francesco Bagnaia. Il est le nouveau concurrent de Jorge Martin et Jack Miller sur le dossier. Et fait aussi partie de ceux que l’on imagine chez Pramac, où il bénéficierait d’un soutien plus appuyé de Ducati que celui reçu chez Gresini Racing.

D’autres constructeurs pourraient aussi s’intéresser à lui. Le nom de Honda est revenu aux oreilles de son manager, Carlo Pernat, interrogé par nos confrères de Gpone. Mais il ne souhaite pas le voir là-bas. « Enea a déjà eu une expérience avec Honda, en Moto3, dans l’équipe Monlau, et ils avaient perdu l’enthousiasme. Les Espagnols ne peuvent pas gérer un Italien. Il doit continuer à rouler dans une équipe dirigée par des Italiens », statue-t-il.

L’équipe Pramac correspond à ces critères, et lui permettrait de continuer sur une Desmosedici. Le manager italien y ouvre la porte, « du moment qu’il reçoive un soutien officiel (de Ducati) ». Un traitement habituellement réservé aux pilotes Pramac, comme c’est le cas pour Johann Zarco et Jorge Martin cette année.

Enea Bastianini ne veut lui rien exclure. « Je ne sais pas si Honda s’est intéressé à moi, mais je ne dirais pas non. Je n’écarte rien pour le moment », a-t-il répondu à la télévision italienne Sky. Le leader du mondial ne veut pas se laisser déconcentrer par le mercato. « Arrivera un moment où je devrai faire un choix. Je ne veux pas prendre de décision précipitée. Pour l’instant je suis bien chez Gresini, je veux me concentrer sur les courses. Le reste, j’en parlerai plus tard. »

Pilote Gresini en Moto3 de 2014 à 2016, Enea Bastianini a continué sa carrière dans la petite catégorie chez Estrella Galicia 0,0 (2017) et Leopard Racing (2018). Son parcours en Moto2 s’est fait dans l’Italtrans Racing Team (2019-2020), avant qu’il n’aille en MotoGP avec un contrat Ducati, mais placé dans l’équipe Avintia Esponsorama Racing (2021). La saison 2022 marque son retour dans la structure italienne Gresini.

Les signes annonciateurs de la victoire de Bastianini

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires