Bastianini succède à Zarco au championnat des pilotes satellites



Enea Bastianini a décroché à Sepang le titre honorifique de meilleur pilote satellite, succédant à Johann Zarco.

La course au titre de champion du monde MotoGP 2022 n’est pas encore terminée, mais celle qui concerne les pilotes satellites – c’est à dire qui ne font pas partie d’une équipe d’usine – s’est achevée au Grand Prix de Malaisie. Deuxième à Sepang, Enea Bastianini a fini le travail commencé à Losail, sept mois plus tôt, lorsqu’il avait décroché sa première victoire en catégorie reine.

L’Italien a quitté la Malaisie avec 45 points d’avance sur Johann Zarco, alors que 25 restent à marquer. Il est donc mathématiquement assuré d’être le meilleur pilote indépendant, et son adversaire français est certain de terminer deuxième. Jorge Martin prendra certainement la médaille de bronze, bien qu’il reste une infime chance à Luca Marini de l’en priver : le pilote VR46 doit gagner à Valence et espérer un résultat blanc de l’Espagnol.

Enea Bastianini est le premier pilote de la structure Gresini à remporter ce titre depuis Marco Simoncelli, qui avait terminé meilleur pilote satellite en 2011 malgré sa tragique disparition.

MotoGP – Championnat des pilotes satellites après le GP de Malaisie (19/20) :
1. Enea Bastianini – 211 pts
2. Johann Zarco – 166 (-45)
3. Jorge Martin – 136 (-75)
4. Luca Marini – 111 (-100)
5. Marco Bezzecchi – 106 (-105)
6. Alex Marquez – 50 (-161)
7. Takaaki Nakagami – 46 (-165)
8. Fabio Di Giannantonio – 23 (-188)
9. Andrea Dovizioso – 15 (-196)
10. Darryn Binder – 12 (-199)
11. Remy Gardner – 10 (-201)
12. Cal Crutchlow – 10 (-201)
13. Raul Fernandez – 10 (-201)

Palmarès des meilleurs pilotes satellites en MotoGP (dix dernières années) :
2022 : Enea Bastianini (Ducati)
2021 : Johann Zarco (Ducati)
2020 : Franco Morbidelli (Yamaha)
2019 : Fabio Quartararo (Yamaha)
2018 : Johann Zarco (Yamaha)
2017 : Johann Zarco (Yamaha)
2016 : Cal Crutchlow (Honda)
2015 : Bradley Smith (Yamaha)
2014 : Pol Espargaro (Yamaha)
2013 : Cal Crutchlow (Yamaha)

Ducati et consignes à Sepang : « Enea était libre de gagner, on ne veut juste pas de dépassement dangereux »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires