Ce scénario « Argentine 2016 » que Ducati veut éviter



Les dirigeants de Ducati évoquent le Grand Prix d’Argentine 2016 au moment de justifier aux pilotes de la marque de ne pas exagérer les risques quand ils se doublent en piste. À l’époque, Andrea Iannone avait chuté et emporté son coéquipier Andrea Dovizioso.

« Nous ne voulons pas de dépassements dangereux entre pilotes Ducati. Nous étions évidemment nerveux parce que nous avons toujours en tête l’Argentine 2016 entre Iannone et Dovizioso et nous ne voulons pas que cela se reproduise entre deux pilotes Ducati. Nos mots habituels : ne faites pas de dépassements dangereux entre pilotes Ducati. C’est tout. »

Ainsi Davide Tardozzi, team-manager du Ducati Lenovo Team, répondait-il aux médias à l’issue du Grand Prix de Malaisie, alors que lui était posée la question des consignes données à Enea Bastianini avant le week-end, et un possible duel avec Francesco Bagnaia.

Chez Ducati, les pilotes sont donc « libres de gagner » tant qu’ils évitent de s’accrocher. Mais à quoi l’Italien se réfère-t-il quand il parle de « l’Argentine 2016 » ? À justement, un épisode où les deux représentants de l’équipe officiels ont fini par terre à quelques centaines de mètres du drapeau à damiers.

Nous sommes le 3 avril 2016 au circuit de Termas de Río Hondo, théâtre de la deuxième épreuve du championnat du monde MotoGP. Ducati n’a plus gagné depuis le 17 octobre 2010, cinq ans et demi plus tôt, à l’époque où Casey Stoner signait sa dernière victoire en rouge à Phillip Island avant de partir chez Honda. Mais le constructeur italien sent que le retour au sommet peut se faire cette saison. Casey Stoner vient d’ailleurs de rejoindre les troupes en tant que pilote d’essai, aidant au développement de la Desmosedici GP16 confiée à Andrea Dovizioso et Andrea Iannone dans le team officiel.

Les choses commencent plutôt bien pour le Ducati Team, qui voit Andrea Dovizioso monter sur la deuxième marche du podium à Losail, lors du Grand Prix inaugural du Qatar. La suite est prometteuse puisqu’en Argentine, deux semaines plus tard, puisqu’un double-podium se profile à l’horizon : Andrea Dovizioso deuxième devant son coéquipier, les deux hommes étant seulement battus par Marc Marquez. Mais tout bascule dans l’avant-dernier virage du dernier tour.

Trop optimiste dans sa tentative de dépassement, Andrea Iannone perd l’avant alors qu’il est à l’intérieur d’Andrea Dovizioso. La Ducati frappée du numéro 29 glisse au sol, et entraîne avec elle celle qui porte le numéro 4.

Pas inédite dans l’histoire – souvenons-nous de l’accrochage entre Dani Pedrosa et Nicky Hayden, tous deux du Repsol Honda Team, à Estoril (Portugal) en 2006 –, la situation reste extrêmement rare. Elle n’a pas eu de conséquence dans la lutte pour le titre à venir, car les deux hommes ne furent pas concernés. Mais aujourd’hui, un tel scénario pourrait coûter le trône à la firme de Borgo Panigale.

Ducati et consignes à Sepang : « Enea était libre de gagner, on ne veut juste pas de dépassement dangereux »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Ce scénario « Argentine 2016 » que Ducati veut éviter […]

Sallionna
29 jours il y a

>>>>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h

[…] The “Argentina 2016” was the stage of the Ducati Fute Eventure […]

[…] Questo scenario “Argentina 2016” che Ducati vuole evitare […]