Di Giannantonio « commence à être dans la partie »



Étonnant depuis plusieurs Grands Prix, Fabio di Giannantonio a décroché au Sachsenring le premier top-10 de sa carrière en MotoGP. En progrès, il s’autorise à rêver d’un podium en 2022.

Septième du championnat du monde Moto2 2021, avec une seule victoire en trois saisons dans la catégorie intermédiaire, Fabio di Giannantonio n’était pas attendu comme l’un des rookies MotoGP les plus performants cette saison. Et si les premières semaines n’ont pas été évidentes, le jeune italien est finalement en train de déjouer les pronostics, et de se construire une place dans le peloton.

Ses premiers points en MotoGP sont arrivés lors de la septième course au Mans (13e), le 15 mai. Deux semaines plus tard, le pilote Gresini a créé la sensation en décrochant la pole la plus surprenante de la saison au Mugello, avant de finir aux portes du top-10 le lendemain (11e). Excellent cinquième de la qualification de Barcelone, il était parti pour ajouter quelques unités de plus à son compteur avant de chuter au huitième tour, alors qu’il était onzième.

Bien remis de sa déception, Fabio di Giannantonio a une nouvelle fois étonné le paddock au Sachsenring, le week-end dernier. À nouveau cinquième en Q2, l’Italien a montré plus de résistance que lors des semaines précédentes en course, gagnant de l’expérience en gestion de pneus et en bagarre en groupe. Il termine à une honorable huitième place, améliorant son meilleur résultat en MotoGP.

« Je suis très content de comment j’ai géré la course, se félicitait-il à l’arrivée, enregistré par nos confrères de Gpone. J’ai pris un bon départ, je suis resté dans le groupe. J’ai pu répondre aux attaques de mes rivaux tout en gérant les pneus. C’est dommage que dans le dernier quart de la course, quand j’ai commencé à subir les attaques de Martin, Marini et Binder, j’ai perdu le rythme. La température du pneu avant était à la limite et j’ai essayé d’avoir des trajectoires plus ouvertes pour la faire descendre ; j’ai réussi et repris un bon rythme pour finir derrière Binder. »

« Nous progressons beaucoup, dans tous les aspects, a poursuivi le meilleur rookie du Grand Prix d’Allemagne. Les départs étaient auparavant mon point faible, je perdais toujours dans les premiers tours, alors que là ça s’est bien passé. Pour faire court, on commence à être dans la partie. »

Avec ce premier top-10 en poche, Fabio di Giannantonio ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Et s’autorise même à rêver d’un trophée dans les prochains mois. « D’abord, il faut consolider ce genre de résultat. De là, commencer à travailler pour arriver dans le top-5. Et éventuellement, se battre pour des podiums à la fin de l’année serait vraiment cool. » Il lui reste dix Grands Prix pour y parvenir.

Bastianini avec Ducati en 2023, reste à savoir où

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
13 jours il y a

2salvage

1 jour il y a

2attempts

creative writing course in mumbai https://professionaldissertationwriting.org/

writing a dissertation abstract https://dissertationwritingcenter.com/