Espargaro questionne le nouveau dispositif de Ducati



Aleix Espargaro souhaite une discussion concernant le device essayé par Ducati au test de Sepang. Il craint que les pilotes finissent par avoir trop de commandes à actionner, et ne s’éloignent du pilotage.

Ducati a étrenné le week-end dernier un nouveau dispositif sur ses Desmosedici, ceci afin de gagner en vitesse en ligne droite. Alors que les pilotes abaissaient l’arrière de la moto en sortie de virage, ils peuvent désormais faire de même avec l’avant. Le système n’est pas encore entièrement au point, mais il pourrait l’être d’ici au début de la saison.

Cette nouvelle innovation ne fait pas que des heureux dans le paddock, et certains des adversaires de Ducati souhaiteraient même en parler à la Commission Grand Prix.

Aleix Espargaro fait partie de ceux qui s’inquiètent de ce nouveau dispositif. L’Espagnol craint son installation, puis généralisation – puisque les autres constructeurs devront s’y mettre pour tenir tête aux Ducati –, pour des raisons de sécurité. Il estime en effet que les pilotes finissent par avoir trop de boutons à toucher et de commandes à actionner, et que cela peut nuire au pilotage.

« Je n’aime pas ces appareils car notre attention est détournée du pilotage. Je ne veux pas dire qu’ils sont dangereux, mais nous devrions en parler avec la Direction de course, parce que nous (devons) faire trop de choses pendant que nous roulons, explique-t-il. À Sepang, Ducati a aussi essayé un dispositif d’abaissement à l’avant. S’ils l’ont tous, nous devrons aussi le mettre, parce que la traction change et l’aérodynamique en est affectée. »

Le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall’igna, s’en défend. Il revendique notamment que les pilotes Ducati qui ont essayé ce nouveau dispositif, n’ont pas émis de plaintes au sujet du problème soulevé par Aleix Espargaro.

« Les pilotes doivent être concentrés, mais ils ont une marge. Les pilotes de F1 font beaucoup plus de choses durant un Grand Prix. C’est vrai que piloter une moto n’est pas la même chose, mais nos pilotes ne commentent pas le management des différents systèmes…, a-t-il déclaré lors de la présentation du Ducati Lenovo Team. Dans tous les cas, le pilote peut décider de ne pas l’utiliser. Il perdra certainement en performance mais la moto fonctionnera quand même. »

La suite au prochain épisode. Car oui, au regard du bruit provoqué par cette innovation, cet échange ne devrait pas être le dernier sur le sujet.

Innovation : Ducati encore dans la tempête ?

✪ GP-Inside veut vous faire vivre la saison 2022 avec des milliers d’articles, informations, interviews, analyses et nouveautés. Aidez-nous à financer notre travail en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 24,99€/an (2€/mois), accédez à tous les avantages (site 100 % sans pub, intégralité du contenu, cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre équipe & soutenez un média moto professionnel de qualité. Merci ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Je n’aime pas ces appareils car notre attention est détournée du pilotage, pointait déjà Aleix Espargaro lors du test de Sepang, début février. Je ne veux pas dire qu’ils sont […]