Espargaro : « Viñales m’aidera plus que Morbidelli n’aidera Quartararo »



Aleix Espargaro a expliqué comment Maverick Viñales pouvait l’aider face à Fabio Quartararo. Et n’a pas manqué de souligner que c’est un avantage que Yamaha n’avait pas.

Maverick Viñales, allié d’Aleix Espargaro pour aller chercher le titre de champion du monde MotoGP 2022 ? Le premier cité a déjà fait savoir qu’il était prêt à aider son coéquipier si Aprilia le lui demandait. Si c’était difficilement envisageable en début de saison, du fait de ses performances moins élevées, Top Gun est désormais à la bagarre pour le podium – comme cela s’est vu au Sachsenring, à Assen et Silverstone.

Le simple fait que Maverick Viñales soit rapide sur l’Aprilia RS-GP a aidé Aleix Espargaro aux essais de Silverstone, a fait savoir le vainqueur du Grand Prix d’Argentine. « Rouler derrière lui m’a aidé à changer une vitesse, la faire un peu plus courte pour avoir plus d’accélération. Rouler derrière ton coéquipier aide beaucoup, donc il n’y a aucun problème à rouler ensemble et nous aider », expliquait-il au vendredi soir du Grand Prix de Grande-Bretagne.

« Ce sera utile. Fabio est champion du monde et a une moto qui a gagné mille championnats. Je ne suis pas champion du monde MotoGP et notre moto non plus. Donc je crois qu’être deux est mieux qu’être seul, poursuivait-il. Je connais très bien Maverick et ça ne me surprend pas. J’ai fait beaucoup de choses pour lui quand il n’allait pas bien et il est en train de me le rendre. »

Aider son coéquipier à aller plus vite aux essais est une chose. Mais en course ? Maverick Viñales peut-il laisser passer Aleix Espargaro, ou gêner Fabio Quartararo ? « C’est encore tôt pour parler d’aide en course. Mais s’il m’aide le vendredi et le samedi, ça m’aide déjà pour la course, répondait-il. En course on verra. On s’est toujours respectés et c’est la règle numéro un. De là, on verra jusqu’où il peut m’aider. Mais c’est sûr qu’il va plus m’aider que ce que le fera la deuxième Yamaha à la première », concluait-il. Une référence au fait que Fabio Quartararo ne peut compter sur Franco Morbidelli, trop loin pour lui prêter main-forte.

Silverstone, Espargararo (9e) : « C’était une course où reprendre des points à Quartararo »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Espargaro : « Viñales m’aidera plus que Morbidelli n’aidera Quartararo » […]