« Gagner est important pour moi » : Martin envoie un message en Thaïlande



Deuxième sur la grille à Buriram, Jorge Martin entend se battre pour la victoire. Il l’a fait savoir à peine la qualification terminée, devançant ceux qui lui demanderaient s’il ferait le jeu de Francesco Bagnaia, qui représente la meilleure chance de titre pour leur employeur commun, Ducati.

Jorge Martin a signé en Thaïlande sa meilleure qualification depuis la pole obtenue à Austin, le 8 avril dernier, il y a de ça 13 Grands Prix. Deuxième de la Q2 à Buriram, il n’est passé qu’à 21 millièmes d’être la star du jour, rôle finalement revenu à Marco Bezzecchi. Un peu déçu, il a cependant rappelé que son ambition n’est pas d’être au sommet du classement du samedi, mais bien de celui de la course, dimanche.

« Je voulais cette pole, mais j’espère ramener la victoire dimanche », a-t-il d’abord signalé à la télévision espagnole DAZN, une fois cette première ligne obtenue. « Je suis l’un des plus forts en termes de rythme, donc je suis content pour la course. »

S’il peut sembler normal de voir le Martinator se revendiquer candidat à la victoire, ses paroles – et celles tenues en conférence de presse, reportées ci-dessous – portent un sens particulier au regard du contexte. Il va en effet partir juste devant Francesco Bagnaia, pilote Ducati le mieux placé dans la lutte pour le titre. Si, à Motegi, Marco Bezzecchi a décidé de ne pas attaquer l’Italien, Jorge Martin a clairement fait savoir qu’il allait lui « jouer sa chance » à Buriram. Il dit même être prêt à « prendre des risques », car lui n’a rien à perdre au championnat.

« Mon objectif est d’être devant car le rythme est là, donc je sens qu’on peut faire partie des prétendants. Je peux prendre des risques, il sera intéressant de voir le départ et les deux premiers tours, mais je vais jouer ma chance, a-t-il prévenu. Gagner est important pour moi, donc je vais me donner à 100 %. Je serais également content de finir sur le podium, car il y a beaucoup de Ducati compétitives, mais aussi Fabio (Quartararo), Marc (Marquez)… Beaucoup de pilotes rapides. Il faudra faire de notre mieux et décider d’un bon pneu arrière pour se battre pour cette victoire. »

Il est ici utile de rappeler que Ducati avait, il y a quelques mois, fait entrevoir à Jorge Martin la place de Jack Miller dans l’équipe d’usine en 2023, aux côtés de Francesco Bagnaia. La tunique rouge reviendra finalement à Enea Bastianini, tandis que lui poursuivra chez Prima Pramac Racing. Une décision qui a frustré l’Espagnol, au point qu’il a « pensé à quitter Ducati ». Difficile, dans ces circonstances et au regard du caractère du garçon, de l’imaginer céder le pas devant Pecco en course.

Son plan, déjà dévoilé, est d’ailleurs d’essayer de partir devant et d’oublier ses adversaires. « L’objectif est d’être toujours premier car c’est très difficile de suivre les autres, tout chauffe vite (les pneus, NDLR) et ça se complique, a-t-il expliqué à DAZN. J’ai un bon rythme en roulant seul et j’espère me mettre en tête, augmenter la cadence et on verra en fin de course. » 

Vainqueur du Grand Prix de Styrie 2021, Jorge Martin est monté sur trois podiums cette année, mais jamais la première marche. Il a terminé deuxième en Argentine puis en Catalogne, et vient de finir troisième au Japon. Avec 99 points de retard sur Fabio Quartararo alors que 100 restent à distribuer, il risque d’être mathématiquement éliminé de la course au titre ce dimanche. Pour celle à la victoire, en revanche, il conserve toutes ses chances.

Jorge Martin : « J’ai pensé à quitter Ducati »

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires