« Il aurait pu gagner » : dépit chez Pramac après le GP de Thaïlande



Une vidéo diffusée quatre jours après le Grand Prix du Thaïlande, et à voir au bas de l’article, montrent des échanges tendus entre les dirigeants de Ducati Corse et certains membres de l’équipe Prima Pramac Racing, déçus de ne pas avoir vu Johann Zarco monter sur le podium après être resté derrière Francesco Bagnaia.

Les discussions concernant le final du Grand Prix de Thaïlande, et ce qu’il s’est passé entre Francesco Bagnaia et Johann Zarco, se poursuivent quatre jours après la course. Et une vidéo capturée dans les coulisses de la voie des stands, et mise en ligne par la Dorna, prolonge les débats.

Rappel des faits : Arrivé quatrième, Johann Zarco a facilité la vie de Francesco Bagnaia, le laissant terminer devant lui alors qu’il était plus rapide. Le Français s’est ensuite justifié en deux points : dans les conditions délicates de la course de Buriram, il n’a pas voulu risquer de faire chuter l’Italien en tentant de le dépasser ; il estime que la victoire était perdue, et a alors appliqué les consignes de Ducati, qui demande à ses pilotes de rester derrière Pecco pour l’aider dans la quête du titre mondial, sauf si une victoire de Grand Prix est en jeu.

Francesco Bagnaia finit donc troisième, ce qui lui permet de passer de 18 à 2 points de retard sur Fabio Quartararo au classement du championnat. Les trois personnages emblématiques du projet Ducati MotoGP, Gigi Dall’Igna (manager général Ducati Corse), Paolo Ciabatti (directeur sportif Ducati Corse) et Davide Tardozzi (team-manager Ducati Lenovo Team), se congratulent. Le trio sait ce qu’il doit à Johann Zarco, et prévoit immédiatement d’aller voir son équipe. « Allons leur parler », se disent-ils. Et les voilà arrivés dans le box.

Ils tombent la sur une équipe dépité, qui sait qu’il a perdu au minimum un podium, au maximum une victoire, la première de la carrière de Johann Zarco en MotoGP. Le Français était en effet le plus rapide en piste à ce moment-là, et il semble qu’il y avait un coup à jouer. Son chef-mécanicien, Marco Rigamonti, est loin de sourire à Davide Tardozzi quand celui-ci vient le remercier. « Il y a ceux qui le méritent, et il y a ceux… », lui répond-il sans terminer. Le message est passé. « Il aurait pu gagner », peste-t-il ensuite.

« Je suis vraiment désolé », s’excuse Gigi Dall’Igna, qui vient d’entrer à son tour dans le garage de l’équipe. Le team-manager de l’équipe, Claudio Calabresi, est au milieu de ses hommes. « Ici on fait comme Gigi l’a dit », entend-on. « Oui, tu me l’as déjà dit », répond le manager général de Ducati Corse.

La vidéo en question est à retrouver ci-dessous :

« Il en manquait pour gagner » : Johann Zarco publie une « clarification nécessaire »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
23 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
La dernière vérité du GP de Thaïlande
1 mois il y a

Marquez aussi il aurai pu gagner si Zarco n’avait pas autant ralenti derrière Banania

Cris
1 mois il y a

FQ aurait pu gagner si tous les pilotes devant étaient tombés….

La dernière vérité du GP de Thaïlande
1 mois il y a
Répondre à  Cris

Cris….laisse tomber

Treich
1 mois il y a

Fabio seul
Mais Ducati pourrait un jour se retrouver seule dans le GP
Le sport est moribond avec de telle manoeuvres
Honte a Zarko à defaut d etre un competiteur il n est même pas un camarade

nidieunimaitre
1 mois il y a
Répondre à  Treich

et encore, quel intérêt pour un sponsor de dépenser autant que Pramac si on ne l’autorise pas à figurer devant ? ….

Popol64
1 mois il y a
Répondre à  Treich

Il est payé pour rouler sur une Ducati, pas une Yamaha. Honte à toi qui critique Johan. Mets ton cul sur une moto et fais nous voir.

Bed
1 mois il y a
Répondre à  Popol64

Honte à toi de soutenir se triste zozoarco….

janiaux
1 mois il y a
Répondre à  Treich

ZARCO langue de pute.

Hägar Dünor
1 mois il y a

Il y a peut-être une consigne de l’usine mais je suis franchement déçu par Zarco. Cette magouille ne portera pas chance à Bagniaia …

Djé
1 mois il y a

Ce qui me désole le plus c’est que l’on ne parle pas des spectateurs et téléspectateurs… quand je vais voir un GP et que je paye plus de 200 euros pour le weekend pour voir une COURSE, idem pour l’abonnement à MotoGP et bien j’aimerais voir une COURSE… tout simplement…

nidieunimaitre
1 mois il y a
Répondre à  Djé

d’autant plus que les spectateurs thaïlandais se sont copieusement fait tremper pour voir un zarco qui refusait de se mouiller ….

Bed
1 mois il y a
Répondre à  nidieunimaitre

Bien répondu…

Ludo
1 mois il y a

Je pense que ceux qui en veulent à Johann, sont plus frustré par rapport à Fabio, qu’autre chose au nom du sport ou je ne sais quoi (que dire de Crutchlow qui a carrément laisser passer Fabio, une honte…). A côté de ça je me demande s’il n’est pas dans l’intérêt de Bagnaia de perdre le championnat maintenant, je ne pense pas qu’il y ai un spectateur du championnant qui pense que Fabio n’est pas le meilleur pilote du plateau 2022, Bagnaia n’y est pour rien dans ce bourbier médiatique mais s’il est titré, un paquet de monde va lui… Lire la suite »

Popol64
1 mois il y a
Répondre à  Ludo

Fabio, quand il est devant ça va mais quand il faut dépasser il n’est pas meilleur que Pecco. On peut dire aussi que si Pecco n’avait pas été fauché sur un gp, il serait devant. Et bla Bla Bla et bla Bla Bla. Laissez les faire. Personne ne parle de la belle victoire de Miguel. Faut toujours foutre la merde ou il n’y en a pas besoin. C’est toujours facile de critiquer le cul dans son canap avec une bière.

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Popol64

Fabio n’est quand même pas aidé par sa machine pour dépasser… Concernant Pecco, c’est 5 résultats blancs qui le mine cette année, c’est justement l’objet de mon message, avec sa moto et ses capacités, il devrait déjà être sacré champion du monde. Pour Miguel je suis d’accord. Sinon pour les 2 dernières phrases je ne sais pas si je dois me sentir concerné parce que je ne vois pas le rapport avec mon commentaire (et je vous invite à lire les commentaires précédent que j’ai pu poster concernant « l’affaire », je n’y ai fait que répondre à ceux qui veulent envoyer… Lire la suite »

Christophe Neffe
1 mois il y a

C’ est Johann qui était assis sur la Ducati et donc le plus à même d’ estimer ce qu’il fallait faire ou non, point final.

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Christophe Neffe

Comme tu y vas ! ce que veulent les gens c’est du vrai sport : Capirossi qui fauche Harada pour le titre, Marquez/lorenzo vs Rossi 2015 que de souvenir, romano fenati qui essaie de prendre les freins de Stefano Manzi en pleine ligne droite… ah non il n’y a pas à dire Johan Zarco est vraiment la honte de la moto, pourtant il avait bien essayé de tuer Rossi et Vinales pour apporter un peu de chaleur dans le coeur des spectateurs présent en Autriche mais bon…

pof
1 mois il y a
Répondre à  Ludo

Vous etes au top du commentaire bidon,y a pas a dire ,champion du monde !!! Ducati lui a ouvert ses portes ,il est prolongé dans le giron Ducati avec une tres bonne moto,il a été honnette avec ses employeurs,s’il avait percuté bagnaia sa carrière aurait été quasi fini,zarco lui au moins a un cerveau si vous voyez ce que je ne veut pas dire 😉

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  pof

Note pour plus tard : éviter ironie et second degré dans les commentaires de ce site

Jack
1 mois il y a

Je supporte Zarco depuis le début et même à la défaveur de Fabio mais abandonner la possibilité d’une première victoire en GP pour une pauvre consigne d’équipe qu’il est le seul appliquer, ça me désole et je crois surtout que ce garçon a lâché mentalement et que la consigne d’équipe ressemble plus à une excuse qu’à autre chose. Je trouve que johann a maintenant bien souvent des excuses pour expliquer une partie des désillusions qui se succèdent. J’avais très envie de le voir gagner un jour en GP maintenant comme lui, je m’en tape.

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Jack

Il a peut-être besoin d’un coup de pouce du destin comme Sete Giberneau (décès de Kato) ou Alex Espargaro (arrivée de Viñales ?) pour ouvrir son compteur. C’est vrai que je l’ai trouvé défaitiste quand il a parlé de son style de pilotage différent pour expliquer ses contre-performance par rapport aux autres pilotes Ducati.

[…] « Il aurait pu gagner » : dépit chez Pramac après le GP de Thaïlande […]

PETIT
1 mois il y a

Je suis dépitée par l’attitude de Johan, une course reste une course, il avait la possibilité de gagner, qu’il arrête de dire que ce n’était pas possible, au vu des derniers tours qu’il a effectués, il ne gagnera peut-être jamais un grand prix, c’était son jour, en plus, il défavorise Fabio et favorise Le pilote Bugatti, bon normal dans un certain sens, mais le sens de la course, l’envie de gagner ou est-il? ?