« Je me sens limité » : Dovi en difficulté à Sepang



Andrea Dovizioso n’arrive pas à piloter comme il le souhaiterait sur la Yamaha YZR-M1 2022, dont il ne voit pas de grande différence avec le modèle précédent. « Le seul capable de faire la différence est Quartararo », regrette-t-il.

Le retour en MotoGP d’Andrea Dovizioso prend une tournure qu’il ne souhaitait pas. Après quelques Grands Prix de ‘reprise’ difficiles en 2021, l’Italien espérait que les kilomètres engrangés et l’adaptation à la Yamaha YZR-M1 allaient lui permettre d’être compétitifs début 2022. Cela n’a pas été le cas lors du test de Sepang.

Lointain 22e au chrono, le pilote du team RNF ne parvient toujours pas à rouler naturellement sur la moto japonaise. Il sent par ailleurs que les progrès attendus de la Yamaha ne sont pas au rendez-vous. Il lui reste trois journées de roulage à Mandalika, le week-end prochain, pour trouver des solutions.

Andrea Dovizioso après le deuxième jour du test de Sepang : « Les sensations étaient meilleures ce dimanche, mais pas dans la direction que j’espérais. Peut-être aurais-je pu faire un meilleur tour chrono, mais je n’avais pas le contrôle de la moto que je voulais pour pousser. »

« Fabio a montré l’an dernier que tu peux être plus compétitif avec la M1, mais chaque moto a des caractéristiques différentes aux autres. La situation est pour l’heure inhabituelle car si je roule comme je le fais normalement, c’est compliqué. (…) J’ai essayé d’étudier et d’apprendre, mais je me sens limité, car si de petits détails manquent, je ne peux pas rouler aussi bien que je le voudrais. Le seul capable de faire la différence est Quartararo. »

« La base de la M1 est bonne mais il y a quelques parties étranges, comme le châssis, sur lesquels tu dois te concentrer. Cela devient très compliqué tant qu’on n’a pas passé un cap. Je pense que là, seule la manière de rouler de Fabio va bien, et il n’y a pas d’autre option. Pour le moment je suis incapable de piloter la M1 comme Fabio. »

« Il y a quelques choses vraiment bonnes sur la moto, comme le freinage et le milieu de virage. Le problème st que nous n’utilisons pas le grip arrière pour être plus rapides. Mais la moto n’est pas très bonne à la sortie des virages et c’est difficile d’être rapide comme ça, comme le fait Fabio. Je suis d’avis que la moto n’a pas beaucoup changé par rapport à l’an dernier. »

« Je suis content d’aller à Mandalika essayer un autre circuit, même si je ne sais pas ce qu’il va arriver. Avec les ingénieurs nous avons pu travailler d’une manière claire et transparente, expliquant quelle est la situation. J’ai réalisé quelles sont les caractéristiques de la Yamaha, mais ça prend du temps. Je ne sais pas si nous pourrons tout résoudre au prochain test. »

Test Sepang, Quartararo (J2) : « Besoin de plus de puissance »

✪ GP-Inside veut vous faire vivre la saison 2022 avec des milliers d’articles, informations, interviews, analyses et nouveautés. Aidez-nous à financer notre travail en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 24,99€/an (2€/mois), accédez à tous les avantages (site 100 % sans pub, intégralité du contenu, cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre équipe & soutenez un média moto professionnel de qualité. Merci ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] parmi les pilotes les plus rapides. « Seul Quartararo est capable de faire la différence », a concédé Andrea Dovizioso, en difficulté sur la nouvelle M1. Il n’est dès lors pas difficile de […]