Mandalika : Le problème qui a éteint les chances de Binder



Les conditions météo du Grand Prix d’Indonésie auraient dû favoriser Brad Binder, mais il ne s’est pas battu devant. En cause : un problème avec son ride-height device, qui a fonctionné durant toute la course.

Lorsque la pluie a commencé à tomber avant le départ de la course MotoGP de Mandalika, les regards se sont tournés vers les pilotes rapides dans ces conditions : Jack Miller, Johann Zarco, mais aussi Brad Binder. Le Sud-Africain est connu pour son aisance dans les situations délicates, et a d’ailleurs fait honneur à cette réputation en remportant le Grand Prix d’Autriche 2021 en pneus slicks sur un bitume trempé.

Quatrième sur la grille, il avait ainsi toutes ses chances de briller. Ce n’est pourtant pas arrivé et, s’il remporte une lutte pour la 8e place qui a mêlé 6 pilotes, la gloire du jour est allée à son coéquipier Miguel Oliveira. Que s’est-il donc passé ?

« Quelque chose est arrivé avec mon ride-height device après le départ », a expliqué Brad Binder après l’arrivée, au sujet de ce dispositif qui permet d’abaisser la moto au départ pour avoir une meilleure traction. Enclenché au départ, le device est censé remonter puis ne plus fonctionner à partir du premier freinage violent des pilotes. Mais il est resté bloqué durant les 34 minutes de course du pilote KTM. « Chaque fois que je freinais, il remontait ; je tournais puis lâchais les freins, il descendait à nouveau. J’ai fait toute la coures avec le device complètement abaissé. »

Deux sentiments traversaient donc le pilote sud-africain dimanche soir. Le premier : la déception. « Je suis vraiment déçu parce que je me suis senti bien tout le week-end, particulièrement en pneus pluie. » Le deuxième : la satisfaction d’avoir quand même réussi à obtenir un résultat honorable dans cette situation. « Considérant que je termine huitième, je pense que c’est une victoire. On a de la chance qu’il ait plu, car comme ça, je n’aurais rien pu faire sur le sec. (…) Je suis globalement content. J’ai réussi à rallier l’arrivée, ce qui était vraiment difficile.  »

Les 8 précieux points marqués par Brad Binder en Indonésie lui permettent de rester deuxième du championnat, et même de se rapprocher à 2 points du leader Enea Bastianini.

Les cinq clés de la victoire d’Oliveira en Indonésie

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis NERET
1 mois il y a

Je l’avais vu 2éme. Circuit pourri, pluie, châssis souple, un Moteur, un pilote à l’aise…
Tout était réuni.
Fallait juste compter avec cette M. de « ride-height device »

denis
1 mois il y a

on n’était pas emmerdés, nous, en 1970, on n’en avait pas !!!!!!!!!!!!