Misano, MotoGP : Bagnaia d’un souffle devant Bastianini !



Francesco Bagnaia est devenu ce dimanche le premier pilote Ducati à signer quatre victoires d’affilée. L’Italien a résisté à son compatriote Enea Bastianini pour l’emporter de 34 millièmes. Cinquième, Fabio Quartararo possède désormais 30 points d’avance sur le vainqueur du jour, qui devient son nouveau dauphin.

Cette fois, Francesco Bagnaia est bel et bien dans les livres d’histoire. Jamais un pilote Ducati n’avait gagné quatre fois de suite en MotoGP. La statistique existe désormais, depuis la victoire du numéro 63 au Grand Prix de Saint-Marin 2022. Après Assen, Silverstone et Spielberg, il s’est une nouvelle fois montré le plus fort ce dimanche, sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli.

Qualifié deuxième mais cinquième sur la grille en raison d’une pénalité, Pecco a mis moins de deux tours à prendre les commandes des opérations. Son bon départ lui permet de se faufiler dans le groupe de tête, alors que son coéquipier Jack Miller chute depuis la première place. L’Australien n’est pas le seul à fauter dans les premiers kilomètres : Johann Zarco, Michele Pirro et Pol Espargaro s’accrochent d’entrée de jeu, avant que Marco Bezzecchi ne perde aussi le contrôle de sa Ducati au second tour. Les Italiens Franco Morbidelli et Fabio di Giannantonio suivent lors de la boucle suivante.

Un groupe de tête de quatre pilotes se forme rapidement, composé de Francesco Bagnaia, Maverick Viñales, Enea Bastianini et Luca Marini. Plus en retrait sur la grille, Aleix Espargaro et Fabio Quartararo sont à quelques dizaines de mètres. Le Français dépossède son adversaire espagnol de sa cinquième place au sixième tour, et tente alors de recoller aux leaders.

Les tours passent et les écarts restent sensiblement les mêmes, sans aucune tentative de dépassement. Maverick Viñales est collé dans la roue arrière de la Ducati #63, mais n’essaie pas de passer. Les deux hommes augmentent le rythme à la mi-course et se mettent à aligner les petits 1’32, ce qui a pour conséquence de lâcher Luca Marini. Bon finisseur, Enea Bastianini s’accroche et passe même sous les 1’32, en 1’31.895.

Le pilote Gresini en a gardé sous le coude et se débarrasse de Maverick Viñales à 8 boucles du drapeau à damiers. Les sept dixièmes de retard qu’il compte sur Francesco Bagnaia sont rapidement comblés. Une question circule désormais dans les allées du circuit de Misano : attaquera-t-il son futur coéquipier dans l’équipe d’usine Ducati, qui a besoin de prendre le maximum de points dans la course au titre ?

Souvent très proche de la moto rouge, Enea Bastianini patiente jusqu’au dernier tour, mais manque de faucher Francesco Bagnaia dans le premier secteur. Il perd du temps, parvient à revenir et semble en mesure de porter l’estocade. Mais Bestia ne tente pas le diable, alors que son rival ferme toutes les portes. Il essaie de passer dans la dernière ligne droite, mais la Desmosedici GP22 officielle résiste jusqu’à la ligne d’arrivée. Écart au drapeau à damiers : 34 millièmes.

Francesco Bagnaia signe ainsi sa quatrième victoire d’affilée d’un rien devant Enea Bastianini, qui n’avait plus goûté au podium depuis son succès au Mans, en mai. Quatre secondes derrière, Maverick Viñales décroche son troisième podium en quatre Grands Prix, mais devra encore attendre pour devenir le premier pilote MotoGP à s’imposer avec trois constructeurs différents.

Déjà quatrième en Autriche, en août, Luca Marini égale le meilleur résultat de sa carrière en MotoGP. Fabio Quartararo est revenu sur ses talons dans les derniers kilomètres, sans toutefois pouvoir passer. Le Français complète le top-5 devant Aleix Espargaro, et fait office de premier pilote équipé d’une moto japonaise. Le second, Alex Rins, finit septième à 12 secondes du vainqueur. Suivent la KTM de Brad Binder, la Ducati de Jorge Martin et la Honda d’Alex Marquez. L’Espagnol permet au HRC de retrouver le top-10 après quatre courses en-dehors.

Pénalisé d’un long lap, Miguel Oliveira sauve les 5 unités de la onzième place. Andrea Dovizioso termine son 346ème et dernier Grand Prix au douzième rang, devant Raul Fernandez qui fait office de premier rookie du week-end. Le pilote d’essai et remplaçant de Marc Marquez, Stefan Bradl, score pour la première fois de l’année (14ème), devant Takaaki Nakagami qui s’adjuge la dernière unité du jour.

La victoire de Francesco Bagnaia lui permet de revenir à 30 points de Fabio Quartararo. Il passe devant Aleix Espargaro, devenant ainsi le nouveau dauphin du tricolore. Johann Zarco reste cinquième mais perd le contact avec les hommes du podium en raison de sa chute.

Misano (GP de Saint-Marin) – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Misano (14/20) : 1. Fabio Quartararo 211 pts, 2. Francesco Bagnaia 181 (-30), 3. Aleix Espargaro 178 (-33), 4. Enea Bastianini 138 (-73), 5. Johann Zarco 125 (-86)… Classement complet ici

Misano, Championnat : Bagnaia revient à 30 points de Quartararo


✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Misano, MotoGP : Bagnaia d’un souffle devant Bastianini ! […]