Mugello, MotoGP (FP3) : Bagnaia répond à Espargaro, les Français en Q2



Francesco Bagnaia et Ducati terminent les essais libres du Grand Prix d’Italie au sommet du classement, après avoir réalisé le meilleur temps de la troisième séance. Sept motos italiennes figurent aux sept premières places, dont la Desmosedici de Johann Zarco (4e). Son compatriote Fabio Quartararo (10e) se qualifie aussi directement pour la Q2.

Le match entre Ducati et Aprilia se poursuit au Mugello. Emmenée par Aleix Espargaro, la firme de Noale a dominé la journée du vendredi, mais la rivale de Borgo Panigale lui a répondu lors de la troisième séance d’essais libres, ce samedi matin. Descendu en 1’45.393, Francesco Bagnaia s’est adjugé la première place pour 276 millièmes devant Aleix Espargaro, malgré une chute. 207 millièmes plus vite, et le record absolu du circuit (1’45.187 par Fabio Quartararo en 2021) était battu. Ce sera peut-être pour la qualification, si les conditions météo restent stables en Toscane.

Galvanisés par la présence de Valentino Rossi, Luca Marini (3e) et Marco Bezzecchi (5e) mettent les Ducati VR46 aux avant-postes, avec entre eux la Pramac de Johann Zarco (4e). Le Français se maintient à la même position que celle obtenue vendredi, et peut légitimement aspirer à l’une des deux premières lignes cet après-midi. Son coéquipier Jorge Martin (7e) a chuté mais gagné quelques places, et sera de la partie en Q2. De même qu’Enea Bastianini (6e), également tombé dans son dernier tour alors qu’il chassait le chrono de Francesco Bagnaia.

Six Ducati, une Aprilia au milieu : il faut descendre au huitième rang pour trouver la première moto japonaise, la Honda de Pol Espargaro, suivie de celle de Takaaki Nakagami. Les deux hommes comblent le vide laissé par la contre-performance de Marc Marquez, lointain vingt-et-unième malgré un écart relativement faible par rapport au meilleur chrono (1,1 seconde).

L’octuple champion du monde n’est pas dans un grand week-end et aura fort à faire en repêchage, car il aura du beau monde face à lui. Les deux pilotes Suzuki Alex Rins (12e) et Joan Mir (16e), en difficulté au Mugello, mais aussi Jack Miller (15e) qui doit absolument mettre sa Ducati officielle en Q2. Chez KTM, Miguel Oliveira (14e) et Brad Binder (18e) vont devoir trouver des solutions pour éviter à la marque autrichienne d’être absente de la « finale » des qualifications.

Yamaha sera de la partie grâce à Fabio Quartararo (10e). Le Français n’est pas passé loin de la Q1, mais s’en sauve pour 28 millièmes devant Maverick Viñales (11e). Sa position n’est pas celle espérée, et son mécontentement était visible en piste. Son coéquipier Franco Morbidelli a essayé de prendre sa roue, mais cela n’a pas porté ses fruits (19e). À moins d’un exploit de l’Italien, ou de Darryn Binder (24e) et Andrea Dovizioso (25e), El Diablo sera le seul représentant des Bleus en Q2.

Mugello (GP d’Italie) – Cumulé essais libres MotoGP :

Pourquoi RNF quitte Yamaha pour Aprilia

Vous aimez notre travail ? ✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Articles complets, version sans pub, concours […] Soutenez-nous pour seulement 2€/mois ou testez le mois à 3,5€, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires