« Peut-être devrait-on rester à la maison ? » : Yamaha conteste la pénalité de Morbidelli



Le team-manager de l’équipe officielle Yamaha, Massimo Meregalli, enrage après la sanction infligée à Franco Morbidelli pour son dépassement musclé sur Aleix Espargaro à Sepang. « Ce n’est pas correct », estime-t-il.

Franco Morbidelli avait terminé dixième du Grand Prix de Malaisie, mais a dû céder une position à Aleix Espargaro pour une pénalité de trois secondes reçue suite à un dépassement litigieux. Dépassement qui a au passage soulevé la colère d’Aleix Espargaro, l’Espagnol disant se demander si son adversaire italien, qui « fait des choses stupides », « est ici ou sur une autre planète ». Mais tout le monde n’est pas de cet avis.

Chez Yamaha, la sanction infligée au vice-champion du monde MotoGP 2020 ne passe pas. Et le patron de l’équipe Monster Energy Yamaha MotoGP, Massimo Meregalli, l’a clairement fait savoir au micro de la télévision italienne Sky au moment de revenir sur la course de Sepang :

« La pénalité qui lui a été infligée m’a mis en colère, car d’après moi elle n’existe pas. Aleix a laissé la porte ouverte et Morbidelli s’est infiltré. Selon moi ce n’est pas correct. Je ne l’accepte pas. Il est pour nous impossible de doubler en ligne droite, et si on ne peut pas faire de dépassement un peu à la limite dans le dernier tour, si on ne peut pas doubler en virage parce qu’on doit avoir peur de recevoir une pénalité, alors il serait peut-être mieux de rester à la maison, ou venir ici et jouer aux cartes. »

Il s’agit de la deuxième fois de l’année que le team officiel Yamaha est pénalisé en raison d’une tentative de dépassement sur Aleix Espargaro. La première remonte à la course d’Assen (Pays-Bas), fin juin, quand Fabio Quartararo avait chuté en tentant de doubler le pilote Aprilia. Un mouvement jugé « trop optimiste » par les Commissaires du MotoGP, qui lui avait valu une pénalité Long Lap lors de l’épreuve suivante, à Silverstone (Grande-Bretagne).

Espargaro s’en prend à Morbidelli : « Je ne sais pas s’il est ici ou sur une autre planète »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jen'aimepasaleix
1 mois il y a

Le seul tord pour Morbidelli,ç’est de ne pas être Espagnole, point barre

1 mois il y a
Répondre à  Jen'aimepasaleix

Rien à voir… Sachez que certains dépassement sont litigieux.. Oui je comprend que il faut prendre des risques et surtout la course c’est la course…mais ce dépassement es vraiment très limite…..regarder ce dépassement au ralenti… Et vous verrez.. Qu’il force le passage… Désolé je suis pas pour Espargaro et ni pour Quartararo..

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Niederhauser

C’est surtout qu’Alex est quasiment 1.50m à l’extérieur de la trajectoire dans le virage, quand Morbidelli s’engouffre. C’est un peu la signature espargaro brother’s de rater une trajectoire, se rabattre comme si de rien était, contact, et après de venir chouiner aux médias.
https://www.dailymotion.com/video/x7vh8vu