Portimao : Les nouvelles de Pecco Bagnaia



Francesco Bagnaia n’a rien de cassé après sa chute en Q1 au Grand Prix du Portugal, mais il devra passer un examen médical pour pouvoir participer à la course, dimanche.

Vainqueur à Portimao en novembre dernier, Francesco Bagnaia connaît un week-end bien différent en cette édition 2022 du Grand Prix du Portugal. Treizième des essais libres, disputés sur le mouillé, l’Italien a été contraint à disputer la séance de repêchage (Q1), alors que les trajectoires séchaient. Et il en a été le grand perdant.

Le pilote Ducati a tenté le coup en pneus slicks, mais quelques minutes trop tôt. Piégé par le bitume encore mouillé, il s’est retrouvé à terre sans avoir pu faire un seul tour rapide. Le choc, violent, a signé la fin de sa qualification. Sonné, touché à l’épaule droite, il a dû être évacué vers le central médical pour passer des examens.

Aucune fracture n’y a été détectée, mais sa journée ne s’est pas arrêtée là. Francesco Bagnaia a ensuite été conduit à l’hôpital de Faro pour d’autres radios. Bilan finalement confirmé et communiqué par Ducati peu avant 19h : rien de cassé. « C’était juste une grosse frayeur qui le laisse avec  des ecchymoses et de la douleur, mais heureusement pas de fracture ! », informe la marque italienne.

Pas à 100 % de ses moyens, le vice-champion du monde passe en mode repos intense jusqu’à dimanche matin, où il devra recevoir le feu vert des médecins pour monter sur sa Ducati. « Il veut rouler demain et va devoir passer un autre contrôle médical avant le warm-up pour avoir l’autorisation. »

S’il est autorisé à rouler, Pecco prendra le départ depuis le 25e et dernier rang de la grille. Une première dans sa carrière en MotoGP.

Portimao : Zarco de retour en pole !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Portimao : Les nouvelles de Pecco Bagnaia […]