Qatar, FP2 MotoGP : Rins aux commandes devant Marquez



Alex Rins termine la première journée du Grand Prix du Qatar au sommet de la hiérarchie, juste devant Marc Marquez. Joan Mir et Jorge Martin complètent un top-4 100 % espagnol. Huitième, Fabio Quartararo est provisoirement en Q2.

La deuxième séance d’essais libres d’un Grand Prix du Qatar en était l’une des plus importantes, car organisée à la même heure que la course de ce dimanche. Les pilotes avaient donc l’occasion de commencer à préparer la course, et de poursuivre ce travail en FP4, samedi après-midi. Mais il était aussi nécessaire de réaliser un bon temps, car il ne restera ensuite plus que la FP3, samedi matin, pour améliorer et tenter de passer directement en Q2. Or, les températures élevées attendues vont compliquer la chasse aux meilleurs temps.

Il n’a donc pas fallu attendre longtemps pour voir les chronos de la FP1, et le 1’54.851 en tête, battus. Aleix Espargaro a été le premier à marquer une référence importante (1’54.463), mais celle-ci n’a pas résisté au dernier quart d’heure, où la barre des 1’53 a été atteinte pour la première fois du week-end.

Surprenant cet hiver, Alex Rins a confirmé ce vendredi ses progrès dans l’exercice du tour rapide, l’un de ses principaux points faibles. Descendu en 1’53.432, il est rentré aux stands avec le meilleur temps du jour, à un peu plus d’une demi-seconde du record absolu de la piste. Son premier adversaire, Marc Marquez, n’est qu’à 35 millièmes. Le pilote Honda n’a rien perdu de sa vitesse, et se battra pour la première ligne samedi ; le point d’interrogation à son sujet concerne sa condition physique, et sa capacité à mener sa barque tout au long des 40 minutes de course, dimanche.

Les progrès d’Alex Rins sont aussi ceux de la Suzuki GSX-RR, dont le deuxième propriétaire, Joan Mir, est un excellent troisième (+0.147). Le champion du monde MotoGP 2020 avait demandé des améliorations au niveau du moteur, elles sont visiblement arrivées. De quoi satisfaire le nouveau team-manager, Livio Suppo, qui a fait part de sa volonté de conserver le duo espagnol en 2023.

Quatrième à 220 millièmes, Jorge Martin est le chef de file du jour chez Ducati, devant les motos officielles de Jack Miller (6e, +0.438) et Francesco Bagnaia (10e, +0.539). Enea Bastianini termine aux portes du top-10 (11e, +0.581), et n’est passé qu’à 42 millièmes d’en sortir Pecco. C’est en revanche plus délicat pour Johann Zarco, lointain dix-huitième bien qu’il ne soit « qu’à » une seconde (+1.133).

Les espoirs français reposent pour l’instant sur Fabio Quartararo, parvenu à rentrer dans le top-10 provisoirement qualificatif pour la Q2, malgré quelques erreurs et gestes d’agacement (8e, +0.474). La première Yamaha du plateau est celle de son coéquipier Franco Morbidelli (5e, +0.413), pas encore à 100 % de ses moyens – il traîne une lourde blessure au genou depuis un an – mais quand même dans le coup.

Placé dans le même wagon, Aleix Espargaro (7e, +0.454) permet à Aprilia d’être en première partie de classement, alors que Maverick Viñales a eu plus de mal à aligner un bon chrono (17e, +1.092). KTM est la seule marque absente du top-10, la première machine autrichienne étant celle de Miguel Oliveira au 13e rang (+0.621). Une déception pour les Oranges, qui avaient dominé la première séance d’essais libres avec Brad Binder.

GP Qatar (Losail) – Combiné J1 MotoGP :

GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Le saviez-vous ? GP du Qatar 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires