Sachsenring, Quartararo (J1) : Grip et pneus au centre du jeu



Fabio Quartararo a été mis en difficulté par les conditions de piste au Sachsenring, ce vendredi. Il espère que l’adhérence va s’améliorer au fil du week-end pour se hisser à la hauteur des pilotes Ducati.

Douze jours après sa victoire écrasante en Catalogne, Fabio Quartararo a débuté son week-end du Grand Prix d’Allemagne au septième rang, à un peu moins de 4 dixièmes du meilleur temps. Seul pilote Yamaha dans le coup, il est dans le peloton de tête, mais a quelques solutions à trouver pour rivaliser avec les meilleurs. Des solutions qui résident dans le niveau d’adhérence en piste.

Le faible grip trouvé sur la piste allemande l’a handicapé, et la majeure partie de son point presse a tourné autour de ce sujet. Les pilotes Ducati ont fait la différence grâce à leur meilleure aisance dans ces conditions, estime-t-il. « Nous sommes moins rapides qu’eux, mais c’était aussi le cas à Barcelone le vendredi. J’ai l’impression qu’ils ont moins de mal que nous quand le grip est faible, puis que nous sommes similaires quand le grip est plus élevé. »

Déjà en train de préparer sa course, Fabio Quartararo aimerait la faire en chaussant de la gomme dure à l’arrière, qui ne lui donne pour l’heure pas un retour idéal. « Le feeling n’était pas mauvais, mais j’avais l’impression que j’avais un pneu usé. Notre cadence était assez bonne, j’ai pu faire des 1’21.6, 1’21.5, mais les meilleurs pouvaient faire de gros 1’20/petits 1’21 et pas moi. Quand j’ai mis le soft, l’écart était trop grand, c’était délicat de faire de bons chronos. J’ai fait 1’20.6, puis 1’20.4… J’aurais pu faire un peu mieux, mais quand tu passes de pneu dur à pneu soft, et ici bien plus soft, la différence est trop grande. »

À l’inverse, le pneu arrière medium lui permettrait d’aller plus vite, mais son usure risque d’être prématurée. D’autant plus que la température au sol devrait dépasser les 50 degrés ce dimanche. « Je n’ai essayé le medium qu’en FP1, j’ai fait 24 tours et c’était pas mal, il y a une meilleure performance mais ensuite le drop est trop grand. Samedi j’aimerais faire des tours avec le pneu medium dans des conditions chaudes pour voir la performance et l’usure. Voir la performance du dur à l’arrière est aussi très important, car le rythme n’est pas mauvais mais il nous manque une demi-seconde en début de run, que je ne sais pas comment trouver. »

« Nous devons trouver une solution », poursuit le pilote Yamaha. Qui rappelle ensuite le scénario du précédent Grand Prix, où son vendredi s’était terminé sur la même note, avant que les choses ne rentrent dans l’ordre. « À Barcelone, j’avais du mal le vendredi mais ensuite c’est allé mieux chaque jour. (…) J’aimerais faire la course avec le pneu dur mais nous devons trouver de la performance dans les premiers tours, et un peu plus de grip. J’espère que ce sera comme à Barcelone : nous avions plus de grip le samedi et le dimanche. »

Medium ou dur à l’arrière, Fabio Quartararo devra quoi qu’il arrive s’assurer de partir aux avant-postes en course, donc de réussir ses essais du samedi. Il était parti deuxième au Sachsenring l’an dernier. Au regard de la première journée de roulage, et de ses performances des semaines passées, une place en première ligne serait déjà fort satisfaisante.

Sachsenring, MotoGP (FP2) : Bagnaia se paie le record de Marquez

Notre travail vous intéresse ? ✪ GP-Inside survit grâce à ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours […] Soutenez-nous, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Sachsenring, Quartararo (J1) : Grip et pneus au centre du jeu […]

13 jours il y a

3enclosed

20 heures il y a

2exhaust

3 heures il y a