Sepang, Fernandez : « Pedrosa m’a beaucoup aidé »



Pilote le plus rapide du shakedown de Sepang chez les débutants, Raul Fernandez prend ses marques en MotoGP. L’Espagnol peut compter sur l’aide de Dani Pedrosa pour avancer dans la bonne direction.

Raul Fernandez a débuté son année 2022 du bon pied. Le vice-champion du monde Moto2 a été le rookie le plus rapide du shakedown de Sepang, cette semaine, avec une référence personnelle de 1’59.468, chrono intéressant pour un nouveau venu en MotoGP. Il a aussi été le plus productif des débutants, bouclant un total de 150 tours.

« Je suis vraiment content, s’est-il enjoué à l’issue de ces trois journées de roulage. Je me suis vraiment concentré sur la compréhension de la moto et des pneus, et j’ai progressé chaque jour. Je pense que j’aurai une bonne moto pour cette saison, annonce le pilote KTM. Le plus important est de progresser pour gagner un jour. Mais tout est différent en MotoGP, sans parler du fait que le circuit est pratiquement nouveau pour moi. Je n’avais roulé ici qu’en 2019 », à l’époque où il évoluait en Moto3.

KTM RC250GP en 2020 (Moto3), Triumph-Kalex 765cc en 2021 (Moto2), KTM RC16 en 2022 (MotoGP) : le défi est de taille, mais Raul Fernandez apprend vite, et s’adapte aux contraintes de sa nouvelle catégorie. « Cet hiver j’ai travaillé pour gagner du muscle, parce qu’après les tests de Jerez (en novembre), j’étais épuisé, alors que là je me sens bien. C’est normal de te pousser quand tu ne connais pas la moto, puis tu t’habitues, comme cela m’est arrivé en Moto2 au début. »

« C’est difficile de comparer Moto2 et MotoGP, poursuit-il sur un plan plus technique. C’est très différent, mais en Moto2 il n’y a pas de contrôle électronique, alors qu’ici il y en a beaucoup. »

Et pour s’y faire, l’Espagnol peut compter sur un partenaire de taille : Dani Pedrosa. Le pilote d’essai KTM était au chevet de son compatriote à Jerez, en novembre, et a poursuivi sa mission à Sepang. « J’ai parlé avec Dani et il m’a beaucoup aidé. Son avis est très important pour moi et je peux apprendre beaucoup de lui. C’est comme un rêve de l’avoir ici. Quand j’étais plus jeune, je me souviens être allé voir le Grand Prix d’Espagne, et il avait gagné. J’avais oublié ce moment, mais c’est spécial de l’avoir », raconte Raul Fernandez.

« Il est d’une grande aide, répète-t-il. Quand j’ai un problème, je vais le voir, je lui parle, et par-dessus tout, je l’écoute. Chaque fois qu’il me donne un conseil, il me permet de progresser. Je ne connaissais pas les trajectoires le premier jour, j’étais complètement perdu et je suis allé voir Dani. Il a gagné deux fois ici et si je ne connais pas bien un virage, je lui demande comment faire. »

« J’ai beaucoup appris de Dani » : Les pilotes KTM encensent Pedrosa en Styrie

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Sepang, Fernandez : « Pedrosa m’a beaucoup aidé » […]