Thaïlande, Marquez : « Se battre devant n’est pas réaliste »



Vainqueur à Buriram en 2018 et 2019, Marc Marquez estime que son état physique ne lui permettra pas de répéter sa performance ce week-end.

Une pole sur le mouillé, une quatrième place sur le sec, un ressenti physique rassurant : Marc Marquez est reparti du Grand Prix du Japon les valises pleines de bonnes choses. Elles ont pris la direction de la Thaïlande, où se déroule ce week-end la 17ème épreuve de la saison. La neuvième du pilote Honda, qui a jusqu’à présent été plus absent que présent en 2022, en raison de ses problèmes de vision puis de son opération du bras droit.

Les deux seules courses organisées sur le circuit de Buriram, en 2018 et 2019, ont été remportées par Marc Marquez, qui décrochait en ces lieux son huitième et dernier titre de champion du monde MotoGP il y a trois ans. Mais il prévient d’emblée : sa condition physique, pas encore optimale, devrait réduire ses chances ce week-end.

« L’objectif pour ce Grand Prix est d’effectuer un autre week-end complet, comme au Japon. Bien sûr, j’aimerais me battre en tête comme au Japon, mais je ne pense pas qu’il soit réaliste d’avoir cette attente, introduit l’Espagnol. Ce n’est pas non plus notre objectif, nous sommes ici pour construire. J’ai de très bons souvenirs des années 2018 et 2019 ici, notamment de notre dernière visite, et j’ai hâte de revoir les fans thaïlandais. »

Motegi : Marquez rassuré, « pas les douleurs d’avant »

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
P31
4 mois il y a

Fausse modestie.

Guiton
4 mois il y a
Répondre à  P31

Quoi qu’il dise ça plaît pas…