Motegi : Marquez rassuré, « pas les douleurs d’avant »



Épatant quatrième du Grand Prix du Japon, Marc Marquez a terminé le week-end avec le bras droit fatigué, mais pas endolori. Et ça fait une grande différence, a-t-il expliqué.

L’épreuve qui devait marquer son retour à la compétition, au MotorLand Aragon, n’avait duré qu’un tour. À Motegi, une semaine plus tard, Marc Marquez a finalement pu faire ce « véritable » retour en bouclant la distance de course complète, longue de 24 tours et presque 43 minutes.

Parti depuis la pole position, le pilote Honda n’en a pas profité puisqu’il a reculé au cinquième rang. Ce n’était pas ce qui était prévu. « J’ai parié sur le pneu tendre à l’arrière, je pensais attaquer dans les premiers tours et ensuite descendre au classement. Mais au premier tour, j’ai eu un problème, alors que c’est toujours mon point fort. Mais j’ai changé de cartographie et la moto a soudainement commencé à bien fonctionner. C’est là que j’ai commencé ma course », a-t-il expliqué à la télévision espagnole DAZN après le fait.

Bien installé au cinquième rang, l’octuple champion du monde n’en a pas bougé avant le 22ème tour, et une attaque sur Miguel Oliveira qu’il avait jusqu’alors suivi. Les deux hommes se sont affrontés jusqu’au bout, et Marc Marquez  l’a finalement emporté pour 4 dixièmes. « Cela faisait longtemps que je n’avais pas pu attaquer quelqu’un dans le dernier tour. Et je suis heureux de la façon dont le week-end s’est déroulé en général », s’est-il félicité.

Qu’il ait toujours la vitesse pour rouler devant, personne n’en doute et n’en doutait. Les questions concernent surtout sa condition physique et l’état de son bras, opéré pour la quatrième fois en deux ans en juin dernier. Et 115 jours après l’intervention chirurgicale, les ressentis sont positifs-

« Un bras fatigué, c’est une chose, et un bras endolori, c’en est une autre. Mon bras était fatigué, mais je n’avais pas de douleur comme lors des courses d’avant. C’est le point le plus important pour moi aujourd’hui », a-t-il rassuré. Cela confirmerait que cette dernière opération, lourde et délicate, a porté ses fruits.

Meilleur pilote Honda du jour, Marc Marquez décroche le meilleur résultat de la marque japonaise depuis le podium de Pol Espargaro à Losail, au Qatar, en mars dernier. « C’est une bouffée d’air », disait-il après sa pole position samedi. Le même qualificatif vaut pour sa prestation du dimanche.

Motegi, MotoGP : Miller intouchable, Bagnaia a craqué !

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bellatressa
4 mois il y a

>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://clck.su/H89nE

[…] pole sur le mouillé, une quatrième place sur le sec, un ressenti physique rassurant : Marc Marquez est reparti du Grand Prix du Japon les valises pleines de bonnes choses. Elles ont […]