Valence, MotoGP : Rins gagne l’incroyable dernière de Suzuki, Bagnaia titré



Alex Rins a remporté à Valence la dernière course de l’histoire de Suzuki en MotoGP, devant Brad Binder et Jorge Martin. Neuvième, Francesco Bagnaia succède à Fabio Quartararo et est le nouveau champion du monde MotoGP.

La course :

Séparés de 23 points avant la finale, Francesco Bagnaia – leader du mondial – et Fabio Quartararo – dauphin du général – concentrent toute l’attention à Valence. À tel point que les leaders de la course, qui ne sont ni l’Italien, ni le Français, sont presque oubliés par la réalisation lors des premiers kilomètres. Devant, c’est pourtant bien Alex Rins qui prend le contrôle de la course, suivi par le poleman Jorge Martin et l’octuple champion Marc Marquez.

Chahuté au départ, Fabio Quartararo tente de se frayer un chemin mais doit se frotter à la puissante Ducati de Jack Miller. Les deux hommes croisent le fer, et l’Australien fait écarter le Niçois en le dépassant au virage 2 du deuxième tour. Francesco Bagnaia en profite pour s’infiltrer, et une pièce – visiblement du package aerodynamique – de sa Yamaha s’envole.

Le duel entre les patrons des deux derniers championnats commence, mais est rapidement gagné par Fabio Quartararo au quatrième tour. Il compte alors 1,6 seconde de retard sur Jack Miller, quatrième et dernier du groupe de tête. La guerre des chronos peut débuter.

Le train du peloton est en place et surviennent alors les premiers abandons. Aleix Espargaro est le premier à devoir renoncer, victime d’un problème technique. Darryn Binder voit son parcours en MotoGP s’arrêter sur une chute, de même que celui de Pol Espargaro chez Honda. Son coéquipier Marc Marquez perd aussi le contrôle de sa machine et voit ses espoirs de victoire partir en fumée.

Déterminé à gagner, puisqu’il s’agit de sa seule option pour être titré, Fabio Quartararo revient petit à petit sur les leaders. Francesco Bagnaia est lui en difficulté et se fait passer par Brad Binder, sur un autre rythme. Le Sud-Africain est l’homme le plus rapide en piste et commence même à pouvoir penser au podium. Joan Mir, Miguel Oliveira et Luca Marini doublent à leur tour le leader du championnat, chez qui on peut sensiblement noter le poids de la pression.

Impressionnant d’aisance, Brad Binder efface Fabio Quartararo puis fonce vers le podium. Jack Miller chute et abandonne, imitant Johann Zarco parti à la faute quelques minutes plus tôt, alors qu’il roulait dans le top-10. Alex Rins ne commet lui aucune erreur et se met à l’abri de ses poursuivants, lancé vers ce qui sera, au bout de 41 minutes et 22 secondes d’effort, la dernière victoire de Suzuki en MotoGP.

Après avoir gagné à Phillip Island en octobre, Alex Rins offre à la marque japonaise un exceptionnel dernier baroud d’honneur. Il s’impose devant Brad Binder, qui égale son meilleur résultat de l’année, et Jorge Martin qui se reprend deux semaines après sa chute à Sepang. Fabio Quartararo termine quatrième à 1,9 seconde de la gagne.

Suivent Miguel Oliveira, Joan Mir, Luca Marini et Enea Bastianini, qui profite de l’abandon d’Aleix Espargaro pour passer troisième au championnat. Francesco Bagnaia prend le drapeau à damiers au neuvième rang et valide son premier titre de champion du monde MotoGP, le deuxième sur la scène internationale après celui obtenu en Moto2 en 2018.

Déjà vainqueur du championnat des équipes et des constructeurs, Ducati décroche la triple-couronne en remportant également le classement des pilotes pour la deuxième fois de son histoire, quinze ans après le triomphe surprise de Casey Stoner en 2007. La Desmosedici sera la machine à battre en 2023. Rendez-vous le week-end du 26 mars à Portimao, au Portugal, pour l’ouverture de la saison. D’ici là, toute l’information de la campagne qui vient de se terminer et de la pré-saison à venir sera à retrouver dans les colonne de GP-Inside.

GP de Valence – Course MotoGP :

Championnat MotoGP : 1. Francesco Bagnaia 265 pts, 2. Fabio Quartararo 248 (-17), 3. Enea Bastianini 219 (-46), 4. Aleix Espargaro 212 (-53), 5. Jack Miller 189 (-76)… Classement complet ici

On a besoin de vous ! ✪ GP-Inside prépare déjà la saison 2023. Donnez-nous la chance de continuer à vous informer en devenant membre Premium pour 1 an ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Pecco Bagnaia est champion du monde MotoGP 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ludo
27 jours il y a

RIP Suzuki 🙁

Guiton
27 jours il y a

Et très grosse course chez Ktm. Binder a vraiment animé le gp merci pour le spectacle

Ludo
27 jours il y a
Répondre à  Guiton

C’est fou comme Binder peut-être anonyme ou un véritable killer, c’est peut-être dû à l’équipe, j’aimerais bien le voir sur une autre machine.

[…] Valence, MotoGP : Rins gagne l’incroyable dernière de Suzuki, Bagnaia titré […]

[…] Valence, MotoGP : Rins gagne l’incroyable dernière de Suzuki, Bagnaia titré […]

Denis N.
27 jours il y a

Bravo Rins, merci Suzuki.

Mistarra
27 jours il y a

=== Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h

Donk
24 jours il y a

Francesco Bagnaia en profite pour s’infiltrer, et une pièce – visiblement du package aerodynamique – de sa Yamaha s’envole.

Ducati et pas Yamaha

[…] Valence, MotoGP : Rins gagne l’incroyable dernière de Suzuki, Bagnaia titré […]

[…] Valencia, MotoGP: Rins wins the unbelievable final of Suzuki, Bagnaia titled […]