Xavier Simeon : « Émouvant de rouler à Spa pour la première fois avec une moto officielle »



24h de Spa : J-15. Les pilotes du championnat du monde d’endurance viennent de boucler deux jours d’essais sur le circuit de Spa-Francorchamps, en vue de l’épreuve qui aura lieu les 4 et 5 juin. Le pilote du SERT (Suzuki Endurance Racing Team), Xavier Simeon, nous donne ses impressions et affiche ses ambitions.

GP Inside : Comment se sont déroulés ces premiers essais à Spa-Francorchamps ?

Xavier Siméon : « En tant que pilote belge, c’était forcément émouvant pour moi de rouler sur cette piste pour la première fois de ma carrière avec une moto officielle. Mais en toute honnêteté, je me suis efforcé de faire abstraction de cette émotion pour rester concentré sur mon rôle de pilote. C’était vraiment important de ne pas me mettre trop de pression afin de pouvoir assurer convenablement le programme chargé qui était fixé pour ces deux jours d’essais, et il faudra que je sois dans les mêmes dispositions pour la semaine de course. »

« Cette piste de Spa est magnifique, avec notamment le nouveau virage qui s’appelle ‘Speaker Corner’, créé spécifiquement pour les motos. Les nombreux dégagements et les nouveaux bacs à graviers permettent aussi de rouler avec un sentiment de sécurité accru, et on prend beaucoup de plaisir à chercher la limite. C’était également la première fois que je roulais ici avec une moto aussi puissante que notre GSXR 1000 et, dans les premiers tours, il m’a fallu adapter mes repères de freinage car j’arrivais beaucoup plus vite. Idem pour le long virage de Blanchimont, au début j’avais du mal à passer à fond, mais au fil des tours et avec la confiance, j’ai pu passer à bloc, et là les sensations sont incroyables. En fait, c’est franchement un circuit unique au monde où on est souvent à pleine charge et avec beaucoup de dénivelé, ce qui procure des sensations exceptionnelles. À part le freinage de la chicane et le virage de la Source, c’est tout le temps très rapide !

Avez-vous eu le temps de respecter votre programme prévu ?

X.S : « Oui, tout s’est bien déroulé et l’équipe du SERT a fait un travail formidable. Il faut savoir que ce tracé exigeant nécessite une partie cycle parfaitement réglée et, avec Gregg Black et Sylvain Guintoli, mes deux coéquipiers, nous avons défini des réglages satisfaisants qui permettent d’être performants dans chaque partie du circuit. J’ai déjà repéré des endroits stratégiques et des trajectoires pour aller vite, mais je ne veux pas dire où pour ne pas avantager mes adversaires ! D’autant que la concurrence est affûtée, les chronos sont hyper serrés pour une piste aussi longue. Toutes les machines officielles se tiennent en moins d’une seconde, ce qui promet une belle bagarre où la moindre erreur risque de coûter cher. Il faudra trouver le bon compromis entre vitesse et régularité, en espérant que les conditions météo seront aussi bonnes que lors de ces essais. »

« Je m’interdis de faire un pronostic parce que ça porte malheur mais nous ferons le maximum pour marquer le plus de points possibles afin de conserver notre position de leaders du classement général. J’espère que le public viendra en nombre pour nous encourager, ce serait en plus une belle récompense pour le circuit qui a engagé des investissements énormes pour nous permettre de vivre une belle épreuve. »

Que vas-tu faire pendant les quinze jours qui te séparent de la course ?
X.S : « Je vais rentrer chez moi en Andorre pour continuer ma préparation car tout le monde s’attend à une course très éprouvante physiquement. Je vais donc alterner le sport et le repos, faire attention à mon alimentation et me coucher tôt ! Je ne veux pas me mettre de pression particulière parce-que je vais courir à domicile mais, comme toujours, j’ai envie de bien faire ! »

Crédit photos : David Reygondeau (Goodshoot)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires