Argentine : « Je ne comprends pas ma chute », peste Bagnaia



Tombé en Argentine alors qu’il était deuxième, Francesco Bagnaia a connu son premier résultat blanc de l’année. Il cède les commandes du classement général à Marco Bezzecchi, mais est surtout dans l’incompréhension : il ne parvient pas à expliquer son erreur, sur un bitume mouillé et piégeux.

Francesco Bagnaia : « Je suis en colère contre moi-même. Je poussais, je pensais que tout était sous contrôle mais j’étais probablement à la limite et j’ai chuté. Je pensais avoir compris ce qu’il fallait faire pour arrêter de chuter et rester calme des conditions différentes, où je n’avais jamais été rapide par le passé. C’était un week-end compliqué et ça aurait été parfait de finir deuxième, mais j’ai eu cette chute que je ne peux pas expliquer, et ça fait ch*er. »

« J’ai chuté parce que j’ai fait une erreur. Ce sont des chutes que je ne peux ni expliquer, ni comprendre, mais elles arrivent, comme l’année dernière. Au moment où j’ai touché les gaz, l’avant a croisé et je ne peux pas l’expliquer. Même en regardant la télémétrie, je ne comprends pas. »

« Je suis désolé d’avoir gâché une deuxième place comme celle-là. C’était un week-end compliqué car j’avais de la fièvre vendredi, et les conditions étaient difficiles samedi. Malgré cela, nous étions rapides aujourd’hui. Cela m’énerve encore plus mais nous ne devons pas rester négatifs. On redevient positif et on se tourne vers le prochain Grand Prix. »

Argentine, Championnat : Bagnaia perd la tête !

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

I like the efforts you have put in this, regards for all the great content.

We offer do my course for me to teach you everything from basic skills to advanced ones.

fred-bear
10 mois il y a

il ne comprend jamais rien même pas comment il a été chamion du monde, même pas qu’il fallait faire ganer ducati avec des pneus spéciaux qui lui étaient attribués. ce mec est une tanche juste favorisée comme l’était rossi en son temps, la dorna c’est un business pour ne pas dire une mafia et depuis que les paris sur les courses existent on se demande qui gagne et qui est champion mais surtout pourquoi

[…] Honnête comme à son habitude devant les journalistes quelques dizaines de minutes plus tard, Pecco admettait avoir fait une erreur, sans parvenir à mettre le doigt dessus. Il y a eu un peu plus d’une semaine pour analyser, souffler et se remettre dans le bain. La page de Termas de Rio Hondo est tournée, place à celle d’Austin, théâtre ce week-end du troisième Grand Prix de la saison. […]