Débuts encourageants de Jorge Lorenzo en sport auto



Depuis son retrait du MotoGP en 2019, Jorge Lorenzo a rangé sa combinaison pendant deux saisons. Cette année, le quintuple champion du monde est de retour… sur quatre roues. L’Espagnol est engagé en Porsche Carrera Cup Italie en 2022, où ses débuts sont encourageants.

Jorge Lorenzo est toujours présent dans les paddocks. Après le MotoGP, place maintenant aux tentes de la Porsche Carrera Cup Italia. L’ancien pilote Yamaha est désormais au volant d’une Porsche 911 GT3 Cup version 992, l’une des voitures les plus performantes de la marque allemande. La Porsche Carrera Cup Italia (ou PCCI) est une division nationale de la Carrera Cup qui existe dans le monde entier. Les meilleurs pilotes de chaque Carrera Cup se retrouvent ensuite en Porsche Supercup, le championnat le plus relevé de l’univers Porsche.

Cette saison, Jorge Lorenzo s’est engagé dans le championnat italien avec l’équipe Q8 Hi-Perform. L’Espagnol a participé à quatre courses, deux à Imola en ouverture de l’exercice 2022 et à Misano, début juin. Dans une catégorie, où figurent de très bons pilotes italiens comme Gianmarco Quaresmini, Giammarco Levorato ou encore Enrico Fulgenzi, le triple champion du monde MotoGP est loin d’être ridicule.

Pour son entrée en matière à Imola, le natif de Palma de Majorque a du gérer des conditions de piste humides. Qualifié dix-huitième, Jorge Lorenzo n’a pas hésité à dépasser ses rivaux pour gagner une place en course 1. Le lendemain, celui qui a troqué son numéro 99 contre le numéro 8 s’est parfaitement élancé pour rentrer provisoirement dans le top-15. Mais un contact avec un de ses adversaires l’a emmené dans le bac à graviers du célèbre virage de Tamburello, l’obligeant à abandonner.

Le fougueux Jorge Lorenzo a retrouvé son agressivité d’antan lors de la manche suivante à Misano. En course 1, l’Espagnol a offert aux fans une remontée dont lui seul a le secret. Parti vingtième, le Majorquin était intenable pour passer sous le drapeaux à damiers en douzième position. Le quintuple champion du monde moto remplissait ainsi son objectif de l’année : marquer des points. Seizième le lendemain après un contact avec un concurrent qui a abimé sa voiture, Jorge Lorenzo impressionnait par sa capacité à se battre avec les tous meilleurs de la PCCI, sur un circuit qu’il connaissait bien pour s’y être imposé trois fois en MotoGP.

Dans les mois à venir, Jorge Lorenzo espère remonter sur un podium, son dernier datant du Grand Prix d’Autriche 2018 où il avait remporté sa dernière victoire en catégorie reine, au guidon d’une Ducati. A terme, celui qui a tout gagné en MotoGP espère faire le grand saut vers la Supercup pour se battre avec les meilleurs pilotes de la discipline. D’ici là, l’Espagnol doit continuer son apprentissage du sport auto comme l’un de ses anciens coéquipiers, Valentino Rossi.

Rossi pense au Mans : « J’espère faire les 24 Heures »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Débuts encourageants de Jorge Lorenzo en sport auto […]