Enea Bastianini : « L’ADN de la Ducati est incroyable »



Boosté par ses deux podiums fin 2021, Enea Bastianini aborde la saison 2022 non sans ambitions. Sa nouvelle moto, la Ducati Desmosedici GP21, devrait lui permettre d’être plus compétitif. De retour chez Gresini Racing, il a fait le point en pleine pré-saison lors de la présentation de l’équipe. Voici tout ce qu’il faut retenir de son intervention.

Mieux se qualifier, être plus régulier, jouer le top-5 : les objectifs de la saison 2022. « C’est génial d’être ici, avec ma première famille en GP, Gresini, malheureusement sans Fausto, mais avec le même esprit. Je suis très heureux d’y revenir cette saison (il a roulé chez Gresini Racing en Moto3 en 2015 et 2016, NDLR). Le team est incroyable, nous avons testé pour la première fois à Jerez et étions rapides dès le début. Nadia (Padovani, propriétaire de l’équipe, NDLR) a beaucoup d’attentes pour Fabio (di Giannantonio) et moi, et je veux faire le maximum. Nous voulons arriver le plus devant possible à chaque course. Je veux me battre pour le top-5.  »

« Les attentes pour cette saison sont élevées parce que l’an dernier, en particulier durant la première partie de la saison, j’ai fait deux podiums et alors pensé ‘Ok, je peux aussi être compétitif en MotoGP’. Je dois progresser cette année, car j’ai beaucoup appris en 2021 et je dois maintenant être plus constant durant toute la saison. Aussi en qualification, car toutes mes qualifications de 2021 étaient désastreuses, mais avec cette moto il sera plus facile de faire un tour rapide. »

Une Ducati Desmosedici GP21 plus compétitive sur de nombreux aspects. « Je n’ai essayée cette moto que sur un circuit pour le moment, mais j’ai vu dès le premier moment qu’elle est plus facile, que j’étais plus détendu durant la session. Quand tu pousses, tu peux faire quelques erreurs et ne perds pas trop de temps à la fin, ce qui est important. J’ai aussi vu plus de puissance au freinage, je peux freiner plus fort comparé à avant, et il y a aussi moins de mouvement. C’est un clé pour la qualification. Tu peux aussi avoir plus de vitesse en milieu de virage et c’est important pour la course, pour mieux économiser les pneus, bien que ce ne soit pas mon plus grand problème. (…) Mon ressenti était meilleur. L’ ADN de Ducati est incroyable pour moi. »

Mieux préparé qu’en 2021. « La préparation physique est très importante en MotoGP. L’an dernier, je n’étais pas dans une très grande forme durant la première moitié de la saison, ensuite j’ai compris ce qu’il était nécessaire de faire durant l’hiver pour être plus compétitif. Mais ce n’est pas seulement physique, tu dois aussi être plus préparé mentalement. »

L’esprit de Fausto Gresini avec l’équipe. « Fausto était une très belle personne avec un grand état d’esprit. J’ai vu ce même état d’esprit chez Nadia, Luca, Lorenzo, chez toutes les personnes du team qui sont très motivées. Nous avons aussi un grand soutien de Ducati. C’est ma troisième année chez Gresini, la première sans Fausto, mais je veux faire cette saison pour lui et arriver à la meilleure place possible pour toute l’équipe. »

La Ducati bleue et rouge du team Gresini 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Enea Bastianini : « L’ADN de la Ducati est incroyable » […]