Franco Morbidelli : « Atteindre la vitesse de Fabio »



Blessé au genou en 2021, Franco Morbidelli a profité de la trêve hivernale pour se refaire une santé. L’Italien aborde la saison 2022 en forme et avec de nouvelles ambitions. Être à nouveau le coéquipier de Fabio Quartararo, champion du monde MotoGP, lui donne un boost de motivation. 

Une année 2021 difficile, mais qui servira : « L’an dernier il a fallu montrer de la force mentale tout en travaillant sur la progression de ma condition physique. Ce n’était pas facile de revenir après mon opération du genou, mais le travail que j’ai fait l’an dernier sera bénéfique au début de cette saison. Nous avons des données sur lesquelles travailler, et je suis déjà familier avec la moto et le team. »

Enfin dans de bonnes dispositions physiques : « Je me sens bien physiquement. J’ai pu travailler beaucoup cet hiver, j’ai pu récupérer et me mettre en forme. Le reste, je le dirai samedi quand je serai sur la moto (au test de Sepang). »

Première saison dans l’équipe d’usine : « Commencer en tant que pilote d’usine donne de bonnes sensations. Tu es plus exigeant avec toi-même car tu as cette responsabilité. Je vais travailler sur tous les aspects de ma vie pour tirer le meilleur de moi-même. »

« J’ai toujours eu un bon feeling avec la Yamaha, mais cette M1 est tellement douce. J’ai hâte de commencer a rouler avec la moto de 2022, maintenant que mon genou est en meilleure condition. Je suis très curieux de voir comment notre progression va continuer. J’ai aussi hâte de revoir tout le team aux tests. L’atmosphère était très bonne l’an dernier, donc voyons quelles avancées nous pouvons faire cet hiver. »

Fabio Quartararo, une référence et une motivation : « Avoir le champion à côté ne suppose pas plus de pression, sinon plus de volonté d’égaler sa vitesse. (…) Il sera important d’être rapide, essayer d’atteindre la vitesse de Fabio, qui est toujours au top. Essayer d’atteindre ça, de faire de bonnes courses et d’obtenir de bons résultats. »

« Chaque pilote a son style, et Fabio et plus agressif que moi. Tous les pilotes du top-14 peuvent gagner des courses. Ce qui m’a le plus réussi a été de piloter de manière plus douce, donc je ne copie pas Fabio, même si je prends évidemment en compte ses données. »

Fabio Quartararo : « Le titre est derrière nous », au travail sur 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires