FSBK : Tous au Mans pour l’ouverture du championnat !



Le championnat de France Superbike commence ce week-end sur le circuit Bugatti du Mans, pour la première des sept épreuves que compte le calendrier. Pas moins de 150 pilotes de l’élite française vont se confronter dans plusieurs catégories. Présentation des forces en présence et des enjeux de cette cuvée 2022.

SUPERBIKE 1000 :

2019, 2020 et 2021… Les trois derniers Championnats ont été conquis par le même homme : Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli). Performance exceptionnelle de la part du pilote de la Yamaha n°41 qui a toujours su mettre à profit sa régularité pour marquer de nombreux points et devancer ses adversaires à l’arrivée. Avec un tel palmarès, GINES s’impose comme le nouveau favori pour cette édition 2022.

Cependant, deux hommes peuvent sérieusement prétendre au titre après lequel ils courent depuis plusieurs années : Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin), respectivement 2ème et 3ème du dernier exercice. Sans une blessure l’ayant écarté des circuits, DEBISE aurait certainement pu, lui aussi, prétendre au titre. Dernier vainqueur du championnat FSBK-FE, avant l’ère GINES, FORAY a, quant à lui, vécu une dernière saison en demi-teinte. Malgré une honorable 3ème place au Championnat, le pilote du team BMW Tecmas n’a pas réussi à trouver la régularité qui le caractérisait par le passé.

Pour résumer la situation, GINES aura fort à faire pour conserver son titre, face à ses deux adversaires privilégiés DEBISE et FORAY. De plus, les trois cadors du Championnat vont devoir composer avec la concurrence de nombreux pilotes très rapides, certains expérimentés, d’autres en devenir.
Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli) rempile pour une nouvelle saison avec toujours plus d’ambitions, et surtout un changement qui fera date. En effet, le pilote sénonais, va rouler au bioéthanol ! Un changement rendu possible grâce à l’adaptation du règlement par la Fédération Française de Motocyclisme.

“Ça se résume avec un boîtier en série qu’on va ajouter au boîtier originel de la moto et qui va prendre en compte les calculs du biocarburant, explique Axel MAURIN. Une différence plus que notable, car elle permet de réduire de 50% les émissions de CO2 et de près de 90% l’émission de particules.
5ème du scratch l’an dernier, Alan TECHER (Honda CBO Racing – Michelin) relève le défi sur une machine ayant remporté le titre de Challenger en 2021. Son jeune coéquipier porte le nom de Tom BERCOT (Honda CBO Racing – Michelin), lui qui a fait toutes ses classes en FSBK-FE faisant preuve d’énormes qualités et d’une progression exponentielle. Le Team Honda CBO risque bien, lui aussi, de cristalliser toutes les attentions cette année.
Parmi les plus expérimentés, et non moins talentueux, David MUSCAT (Ducati – Michelin) et Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) comptent bien perturber la hiérarchie en place. De quoi mettre à mal les projets des GINES, FORAY et DEBISE.

Sous les couleurs de sa propre structure, Gregory LEBLANC se présente avec de grosses ambitions, au même titre que Maxime BONNOT, de retour au sein du team BMW Tecmas. Champion Challenger en titre, Guillaume ANTIGA (Ducati – Pirelli) sera également un sérieux concurrent, lui qui enfourchera la Ducati n°25.

En Challenger le niveau sera très relevé et il est difficile de dégager un favori. Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) et Maximilien BAU (BMW – Michelin) qui s’étaient livrés de belles batailles pour le titre en Supersport 600 lors de la saison 2019 pourraient bien remettre ça en 2022 ! Ils ne sont pas les seuls à prétendre à la couronne, Ludovic RIZZA (Yamaha – Dunlop), vainqueur du Promosport 1000, Ludovic CAUCHI (Kawasaki – Pirelli), vice-Champion de France Supersport 600 ou encore Tom BERCOT 4ème dans la même catégorie en 2021 seront d’intéressants outsiders. Sans oublier les protégés du « Professeur » Damien Saulnier (Junior Team Suzuki LMS) qui souffle cette année, ses 25 bougies sur les pistes, Valentin SUCHET et Charles CORTOT qui évolueront à domicile sur le circuit du Mans.

SUPERSPORT 600 :

Après sa victoire en 2021, Valentin DEBISE (Yamaha- Michelin) est le favori pour se succéder à lui-même. Sacré Champion de France sans participer à la dernière manche, le pilote Albigeois s’engage à nouveau sur une double saison : Superbike / Supersport.
3ème du général et sur le podium lors des 5 dernières courses, la saison passée, Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) change de statut et compte bien perturber les ambitions de DEBISE. Le tout jeune pilote aura à cœur de se montrer à la hauteur du défi qui se dresse devant lui.

À l’instar de Matthieu GREGORIO, Kévin LONGEARET (Yamaha – Michelin), Kilian AEBI (Yamaha – Pirelli), Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli), Adrien ROLLET (Yamaha – Dunlop) ou encore Cédric TANGRE (Yamaha – Pirelli) et bien sûr Thibault NAGORSKI (Yamaha – Pirelli ) mettront à profit leur expérience de la catégorie pour briller, et ce dès les premières courses sur le Circuit Bugatti.

Comme chaque année en Supersport 600, de très jeunes talents intègrent la grille de départ, c’est le cas du top 3 de la catégorie inférieure (Supersport 300) l’an passé, à savoir, Florent DA CUNHA ( – Pirelli ), Champion, Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) 2nd et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli ) 3ème Après une expérience enrichissante en European Talent Cup, Matéo PEDENEAU (Yamaha – Pirelli ) devrait aussi être l’un des garçons sur qui compter. Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli), Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop) et Lilian DI LORENZO (Yamaha – Pirelli) trois pilotes d’expérience, feront également partie des prétendants au podium… Les jeux sont ouverts.

En Challenger, on retrouve les favoris pour le classement scratch tels que Matthieu GREGORIO, Kilian AEBI, Alexy NEGRIER, Diego PONCET, Matéo PEDENEAU et Florent DA CUNHA mais aussi une longue liste de pilotes prometteurs… Charles AUBRIE (Yamaha – Pirelli), Hugo ROBERT (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli), Gabin CAZARD (Yamaha -Pirelli) ou encore Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) … Comme chaque année, le Championnat Challenger sera donc extrêmement disputé en Supersport 600.

OBJECTIF GP-PRE MOTO3:

Sous l’impulsion de son Président, Sébastien Poirier, et du Président de la Commission Nationale Vitesse, Patrick Coutant, la Fédération Française de Motocyclisme a pour ambition de faire de la Catégorie OGP le tremplin vers les grands championnats internationaux pour les meilleurs pilotes français. Les jeunes talents de l’Objectif Grand Prix pilotent donc des motos prototypes de 250cc semblables à celles utilisées en catégorie Moto 3 où évolue le français Lorenzo FELLON en Championnat du Monde.

En toute logique, on retrouve des pilotes qui se sont illustrés en Promosport 125 et Mini OGP les années passées. Livio MIRABEL (Honda NSF) fait office de favori pour la saison, il avait remporté le titre Promosport 125 en 2021 en même temps qu’Enzo CALIGNY (Erdog) s’emparait haut la main du titre en Moto 5. Ces deux pilotes seront à surveiller de près dès les premiers tours de piste dans la Sarthe.

Jules BERCOT (Honda NSF), Jules FONTES (KTM RC4R), Evan BOXEBERGER (Honda NSF), Djanilson GOMES (Beon Yamaha), Kyle PAYNE (Honda NSF) se sont également exercés en Moto 5 et Mini OGP lors des dernières saisons, seront-ils des candidats au podium dès la première manche ?

SUPERSPORT 300 :

En Supersport 300, on retrouve également un beau plateau composé de jeunes pilotes dont certains possèdent déjà un palmarès honorable.
Oreste BAZE (Kawasaki) et Noa POTVIN 2ème et 3ème en Promosport 400 la saison dernière semblent en bonne position pour jouer les premiers rôles dans la classe supérieure. Le paddock sera également attentif aux performances de pilotes comme Enzo DAHMANI (Yamaha), Cyprien BABY (Yamaha), Mathéo DIEUDONNÉ (Yamaha) et Lucie BOUDESSEUL (Kawasaki) qui seront aussi au rendez-vous pour batailler aux avant-postes.
Purs produits des Coupes de France Promosport, David DA COSTA (Yamaha) et Evann PLAINDOUX (Yamaha) auront aussi leur mot à dire !

SIDE-CAR :

Pour ce début de saison FSBK-FE Side-Car, 48 acteurs, 9 femmes et 39 hommes, 21 équipes françaises et 3 équipes étrangères s’élanceront au Mans.
En F600, LEGLISE / FARNIER tentera de conserver son titre, décroché brillement la saison passée. Nul doute que PEUGEOT / PEUGEOT aura à cœur de rebondir après avoir laissé échapper la première place dans les derniers instants en 2021. VINET / VINET et LEBAIL / LEVEAU saisiront aussi toutes les chances qui se présenteront à eux pour aller chercher des podiums.
Vainqueur des Coupes des France Promosport, l’équipage BOUCHER / BOUCHER arrive en FSBK-FE avec le plein de confiance et d’ambitions. De quoi faire trembler les favoris ?

De son côté, CHANAL / LAVOREL défendra son titre en F2. La tâche s’annonce difficile à la vue des forces en présence. L’équipage LEBLOND / CARRÉ a déjà montré toutes ses qualités et va désormais devoir faire preuve de régularité pour prétendre à une meilleure position en fin de saison.
Les MOREL, quant à eux, ont appris beaucoup l’an dernier et pourraient bien avoir trouvé les réglages qui leur permettront de jouer la gagne. Il faudra également suivre de près les jeunes équipages PALACOEUR / CESCU.

CALENDRIER 2022
25 – 27 mars – Circuit Bugatti (72) – ACO
06 – 08 mai – Nogaro (32) – A.S.M Armagnac Bigorre
27 – 29 mai – Lédenon (30) – MC Lédenon
17 – 19 juin – Circuit Pau Arnos (64) – MC Pau Arnos
01 – 03 juillet – Magny-Cours (58) – MC Nevers et de la Nièvre
19 – 21 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
23 – 25 septembre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard

Crédit photos : FFM-PHOTOPRESS

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires