Jack Miller : « Je suis toujours mathématiquement en lice ! »



Les 40 points de retard de Jack Miller sur Fabio Quartararo, alors qu’il en reste 75 à distribuer, font de lui un candidat au titre. Candidat lointain, mais candidat quand même. « Beaucoup de choses peuvent encore arriver », lui a fait remarquer Miguel Oliveira.

Phillip Island, Sepang, Valence. Australie, Malaisie, Espagne. Trois circuits différents, trois pays différents, et 25 points à prendre à chaque fois, donc 75 au total. Le championnat du monde MotoGP 2022 est entré dans sa dernière ligne droite, et sept pilotes peuvent encore mathématiquement monter sur le trône.

Leader depuis sa victoire à Portimao, le 24 avril, Fabio Quartararo n’a plus que 2 unités d’avance sur Francesco Bagnaia, revenu comme un boulet de canon en quelques semaines. Troisième, Aleix Espargaro n’est qu’à 20 longueurs, et a donc encore toutes ses chances. Il faut ensuite descendre à 39 points du Français pour trouver Enea Bastianini, et 40 pour Jack Miller. Brad Binder et Johann Zarco, à 65 et 68 points, sont les derniers à être encore officiellement dans la course au titre, même si ce sera mission quasi-impossible.

Le cinquième de ces hommes, Jack Miller, est parmi les plus en forme du moment. Il vient d’obtenir cinq podiums en huit courses, et a terminé les deux derniers Grands Prix sur la plus haute marche (Motegi) et la seconde (Buriram). Cela lui a permis de revenir dans le top-5 du classement général, et de pourquoi envisager mieux d’ici au baisser de rideau. Et pourquoi pas même la médaille d’or ?

« Je suis toujours en lice ! Je suis toujours en lice mathématiquement ! Je suis un rêveur », a-t-il glissé, plaisantin, à Miguel Oliveira et Francesco Bagnaia dans la camionnette qui les conduisait au podium du Grand Prix de Thaïlande. Mais s’il avait le sourire aux lèvres, son adversaire portugais prend lui cela au sérieux : « Regarde, beaucoup de choses peuvent arriver, avec 8 degrés, du froid et du vent à Phillip Island », lui a répondu Miguel Oliveira. Ce à quoi le pilote Ducati a acquiescé.

40 points de retard en trois courses, ça fait beaucoup, oui, mais les mathématiques disent que cela n’est pas impossible. Et les trois derniers Grands Prix le montrent, puisque Jack Miller y a repris 48 points à Fabio Quartararo. D’autant plus qu’il sera chez lui, en Australie, lors du prochain rendez-vous.

Qui peut encore être sacré champion après la Thaïlande

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tranquilli
1 mois il y a

En lice et en glisse !

[…] alors qu’il en reste 75 à prendre. « Je suis encore en lice. Je suis un rêveur ! », souriait-il à Miguel Oliveira après le Grand Prix de Thaïlande. Ce à quoi le Portugais lui répondait, […]