Kalex en route vers les 50 victoires d’affilée



Les châssis Kalex n’ont pas été battus en championnat du monde Moto2 depuis plus de deux ans. La marque allemande se rapproche à chaque Grand Prix du cap des 50 victoires de suite.

Le championnat du monde Moto2 a la particularité d’avoir les trente motos équipées des mêmes moteurs Triumph. À l’inverse des catégories MotoGP et Moto3, le classement des constructeurs correspond donc au domaine des châssis. Et dans ce registre, une marque domine outrageusement les débats depuis plusieurs années : Kalex.

Constamment présente sur les podiums depuis de nombreuses années, la firme allemande équipe 26 des 30 pilotes de la saison 2022. Son statut jusqu’à présent : invaincue. Comme en 2021. Et en 2020. Sa dernière défaite remonte au Grand Prix de Valence 2019, remporté par Brad Binder et KTM. L’entreprise autrichienne s’est depuis retirée du jeu.

Le succès d’Augusto Fernandez à Assen (Pays-Bas), le 26 juin dernier, a apporté à Kalex sa 44e victoire d’affilée en Moto2. Le cap des 50 pourrait être atteint lors de la course de Buriram, en Thaïlande, en octobre. Et rares sont les hommes qui vont pouvoir empêcher cela.

MV Agusta engage bien deux de ses châssis en Moto2, mais les résultats de ses propriétaires, Simone Corsi et Marcos Ramirez, ne sont pas de nature à espérer une victoire. L’Espagnol n’a que 5 points au compteur cette saison, tandis que l’Italien n’a marqué aucune unité.

Les seuls véritables candidats à faire chuter Kalex sont les jeunes espagnols Fermín Aldeguer et Alonso Lopez, qui roulent pour la marque italienne Boscoscuro. Le premier cité s’est déjà montré compétitif, mais n’a pas encore pu concrétiser et monter sur le podium. Son coéquipier, arrivé en cours de saison, vient lui d’enchaîner quatre tops-10, et se rapproche de plus en plus du top-5.

Les espoirs du MotoGP (2/10) : Ai Ogura

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires