Le futur de Quartararo ? Ce qu’en dit Yamaha à Mandalika



Massimo Meregalli (Monster Energy Yamaha MotoGP) est « confiant » quant à la prolongation du contrat de Fabio Quartararo, « pour les deux prochaines années, ou plus ».

Fabio Quartararo avait annoncé qu’aucune décision concernant son avenir ne serait prise avant les essais de pré-saison, et il a tenu parole. Pas satisfait par la Yamaha YZR-M1 2022 testée à Jerez, en novembre, il attendait de voir quelles évolutions allaient être apportées à Sepang, en février, avant de signer un contrat. Celui actuellement en vigueur court jusqu’à fin 2022.

Les tests de Sepang et Mandalika sont passés, et le champion du monde MotoGP n’est pas satisfait. La Yamaha n’est pas au niveau souhaité, et il s’est senti « à la limite » lors de la dernière journée de roulage de la pré-saison. Il faudra faire avec en 2022. Et 2023 ? « Mon futur est ouvert », a-t-il lancé.

Craint-on un départ du prodige français chez Yamaha ? Le directeur de l’équipe officielle, Massimo Meregalli, est « confiant » quant à la prolongation de Fabio Quartararo. Une prolongation que le patron de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis, disait espérer avant le Grand Prix du Qatar, le week-end du 6 mars.

« Fabio est notre première priorité, a répété Massimo Meregalli à MotoGP.com. Nous sommes en contact avec son management et nous essayons de trouver une manière d’obtenir un accord aussi vite que possible. C’est normal qu’il reçoive des propositions, mais nous sommes confiants et nous faisons ce que nous pouvons pour l’avoir pour les deux prochaines années, ou même plus. »

Fabio Quartararo sous d’autres couleurs en 2023 ? Le manager italien reconnaît que la possibilité existe, mais ne l’espère pas. Et il a pour cela un argument de poids : El Diablo sait qu’il est compétitif sur la Yamaha, et n’est pas certain de le rester en partant ailleurs. Les exemples pour l’appuyer – Valentino Rossi chez Ducati, Johann Zarco chez KTM, Jorge Lorenzo chez Honda… – ne manquent pas.

« Bien sûr, tant qu’il n’a pas signé, la porte est ouverte. Il va essayer d’évaluer les propositions qu’il va recevoir, il va les mettre sur la table et choisir la meilleure. Tu sais ce que tu as, mais tu ne sais pas ce que tu n’as pas, indique-t-il, avant de vanter les mérites de leur association. Nous avons toujours bien travaillé avec lui et je ne le vois pas penser à autre chose, il est très concentré, il a fait beaucoup de travail ces jours-ci. »

« Notre philosophie est de maximiser le plus possible notre package, nous avons confiance en notre package et nous allons bien travailler. Le championnat sera long, 21 Grands Prix ; la confiance que Fabio a montré l’an dernier nous donne confiance », conclut Massimo Meregalli.

Dans ce contexte, les résultats du Grand Prix du Qatar revêtiront une importance particulière. Fabio Quartararo est le dernier vainqueur en date au circuit de Losail, où il a toujours été rapide depuis son arrivée en MotoGP.


✪ GP-Inside veut vous faire vivre la saison 2022 avec des milliers d’articles, informations, interviews, analyses et nouveautés. Aidez-nous à financer notre travail en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 24,99€/an (2€/mois), accédez à tous les avantages (site 100 % sans pub, intégralité du contenu, cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre équipe & soutenez un média moto professionnel de qualité. Merci ! Devenir Premium

Bagnaia et Quartararo champions de la pré-saison 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires