Le Mans, « un circuit 50/50 » pour Quartararo



Fabio Quartararo voit le circuit du Mans, théâtre du prochain Grand Prix de France, comme un endroit où il peut être rapide avec sa Yamaha, mais où les caractéristiques stop and go de la piste feront aussi le bonheur des Ducati.

Fabio Quartararo arrive au Grand Prix de France en leader du championnat du monde MotoGP. Une situation inédite pour le tricolore, qui s’était présenté en numéro 2 du classement général au Mans, l’an dernier. L’émulation autour de son titre et de ses récentes performances – deux podiums consécutifs – promet la venue d’une foule dédiée à sa cause au circuit Bugatti, du 13 au 15 mai.

Il n’était « que » rookie en 2019, quand les tribunes du Mans étaient pleines. Les éditions 2020 et 2021 se sont faites avec un nombre de spectateurs limité, en raison des restrictions liées au Covid-19. Pour El Diablo, la fête s’annonce donc unique et plus folle que jamais. « J’ai hâte d’être au Mans car je n’ai jamais vraiment vu les fans du Mans me soutenir, donc y arriver dans cette position, ça va être fou, se réjouissait-il lors de la conférence de presse du Grand Prix d’Espagne. J’ai hâte de les voir. »

Auteur de la pole sur le sec en 2021, Fabio Quartararo avait ensuite terminé troisième d’une course disputée dans des conditions mixtes. Il sait être rapide au circuit Bugatti, dont certaines parties conviennent bien à sa Yamaha. Mais il n’est pas le seul dans ce cas, car d’autres adversaires auront aussi des endroits où jouer de leurs points forts. À commencer par les Ducatistes, qui ont remporté les deux dernières courses du Mans.

Le pilote français s’attend donc à rencontrer de l’adversité et estime que sur le papier, Le Mans devrait lui causer plus de soucis que des pistes comme le Sachsenring et Assen. « Je vois Le Mans comme du 50/50, car c’est un circuit stop and go (ligne droite, gros freinage, virage qui tourne sec et accélération, NDLR) où les Ducati vont être très rapides. Mais on arrive aussi à l’être, a-t-il répondu à GP-Inside à Jerez. Mais je voyais aussi Portimao comme du 50/50. » Avant d’y triompher le 24 avril dernier.

Jerez, Championnat : Quartararo seul leader, top-4 en 20 points

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Le Mans, « un circuit 50/50 » pour Quartararo […]

[…] Le Mans, « un circuit 50/50 » pour Quartararo […]