Le record de Termas pulvérisé de 11 km/h !



Les chronos réalisés pendant le Grand Prix d’Argentine 2022 n’ont pas été les meilleurs de l’histoire de l’épreuve. En revanche, le record de vitesse maximale a été écrasé par les pilotes. La nouvelle référence est 11,1 km/h plus vite qu’il y a trois ans.

Aleix Espargaro et Jorge Martin ont imprimé un rythme d’enfer à Termas de Río Hondo. Sa première victoire en MotoGP, le pilote Aprilia est allé la chercher au bout de 41 minutes, 36 secondes et 198 millièmes d’efforts intenses. Un record ? Presque, mais non. Il est passé à 0,554 seconde du temps de course de Valentino Rossi lors de son succès de 2015, obtenu à la suite d’un duel mémorable face à Marc Marquez. Cela représente une différence de 22,16 millièmes par tour. Un rien.

Le record absolu du circuit, réalisé par Marc Marquez en 2014, a aussi tenu bon. Là-encore, Aleix Espargaro est passé tout proche : sa pole position, obtenue en 1’37.688, ne fut que 5 millièmes plus lente que celle de son adversaire espagnol huit ans plus tôt. Le meilleur tour en course n’a pas non plus été battu : 1’39.019 pour Valentino Rossi en 2015, contre 1’39.375 pour Aleix Espargaro dimanche (+0.356).

En revanche, les motos sont arrivées plus vite que jamais au bout de la longue ligne droite du circuit. Flashés à 345,5 km/h, Francesco Bagnaia et sa Ducati Desmosedici GP22 ont pulvérisé de 11,1 km/h le précédent record, qui était de 334,4 km/h (Cal Crutchlow sur la Honda RC213V).

GP d’Argentine (Termas de Río Hondo) – Données :

Années Record GP Moy. course Vit. max
2022 1’37.688 1’39.847 345,5
2019 1’38.304 1’40.147 334,4
2018 1’39.395 1’41.514 333,0
2017 1’39.477 1’40.202 334,4
2016 1’39.411 1’42.681 330,0
2015 1’37.802 1’39.825 331,9
2014 1’37.683 1’39.992 334,1

Les chiffres du GP d’Argentine 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires