L’équation Vietti de la VR46



L’excellent début de saison de Celestino Vietti en fait un possible candidat à un passage en MotoGP en 2023. Mais les places dans l’équipe VR46 sont déjà prises par deux de ses compères.

Victoire impeccable à Losail, deuxième place à Mandalika, nouveau succès à Termas de Río Hondo : Celestino Vietti signe un début de campagne Moto2 2022 quasi-parfait. Avec 70 points pris sur 75 possibles, il signe le meilleur bilan d’une entame de championnat depuis 2017, lorsque son compatriote Franco Morbidelli avait remporté les trois premières courses. Avant de devenir champion quelques mois plus tard, et de débouler en MotoGP l’année suivante.

Le même destin attend-il Celestino Vietti ? Il va falloir attendre le début de la tournée européenne pour avoir les idées plus claires. La prudence est de mise, comme les saisons précédentes en ont témoigné : Lorenzo Baldassarri qui avait remporté trois des quatre premiers Grands Prix en 2019 puis disparu, ou Tetsuta Nagashima qui débutait sur une victoire à Losail puis un podium à Jerez avant de plonger.

Dans le cas de Celestino Vietti, il convient de souligner une indéniable courbe progression depuis son arrivée en Moto2, en 2021. Immédiatement dans les points dès sa première course, il est devenu un membre régulier du top-10 en cours de championnat, avant de finir l’année dans le wagon de tête (4e à Misano 2, 6e à Portimao, 4e à Valence).

Si les performances des dernières semaines se confirment dans celles à venir, l’Italien de 20 ans pourrait prétendre à un transfert en MotoGP dès 2023, pour sa cinquième saison en championnat du monde. Membre de la VR46 Riders Academy, il aurait parfaitement sa place sur l’une des Ducati du Mooney VR46 Racing Team. Problème : les deux sont déjà prises.

Lancé dans sa deuxième saison en MotoGP, Luca Marini continue d’apprendre, bénéficie d’un soutien appuyé de Ducati – il dispose d’une GP22 – et est le frère du patron, Valentino Rossi. Quant à Marco Bezzecchi, il vient d’arriver et étonne déjà beaucoup de monde. Sa neuvième place, en Argentine, en fait le leader provisoire du classement des rookies.

Dès lors, deux scénarios sont sur la table pour un passage de Celestino Vietti en MotoGP. Le premier : il prend la place de l’un de ses deux compatriotes dans l’équipe VR46. On peut par exemple imaginer une promotion de Marco Bezzecchi chez Pramac Racing, où le duo ne devrait plus être le même en 2023, alors que Jorge Martin espère être transféré dans le team officiel Ducati. Le second : il intègre la catégorie reine dans une autre équipe. Après tout, les membres de la VR46 Riders Academy ne portent pas tous les couleurs jaunes en MotoGP. Franco Morbidelli est chez Monster Energy Yamaha, tandis que Francesco Bagnaia a la tunique du Ducati Lenovo Team.

Résultat mitigé mais du positif pour Rossi au GT d’Imola

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires