Résultat mitigé mais du positif pour Rossi au GT d’Imola



La première apparition de Valentino Rossi sur le GT3 World Challenge Europe a eu lieu le week-end dernier à Imola. Nouveau pilote du W Racing Team, l’Italien a, aux côtés de ses coéquipiers Nico Müller et Frédéric Vervisch, terminé à la 17e position sur 52 équipes, dont 40 qui ont rallié l’arrivée.

Le résultat n’est pas mauvais, sans pour autant être exceptionnel. Il aurait surtout pu être bien meilleure si l’octuple champion du monde ne s’était pas manqué lors d’un passage aux stands sous safety-car, où il ne s’est pas arrêté à temps à son box et a dû compléter un tour de plus. Sans cela, l’Audi au numéro 46 aurait pu prétendre à une place dans le top-10. Le métier qui rentre

« Ça a été un très bon week-end, nous avons travaillé beaucoup et bien, et j’ai profité de chaque moment. J’étais fort en course, nous aurions pu obtenir un bon résultat, dans le top-10, mais j’ai malheureusement fat une erreur lors d’un arrêt aux stands. Nous allons apprendre de cela, promet Valentino Rossi. Je dois encore me faire à beaucoup de nouvelles choses en GT, où il y a beaucoup de variables et d’informations à gérer. J’imagine que c’est ce que l’on appelle l’expérience… »

Plus expérimenté, Nico Müller prend la suite et le félicite : « La qualification aurait pu mieux se passer, surtout pour Vale et moi, mais nous étions pris dans le trafic. Mais même en partant 15e, nous étions compétitifs en course, avec un bon rythme, et aurions pu être dans le top-10. Vale l’aurait mérité car il a fait du très bon boulot, pas d’erreur, du rythme, mais il y a malheureusement eu cette mauvaise communication lors de l’arrêt aux stands. C’est dommage, mais il y a beaucoup de positif à prendre pour la prochaine course. » 

« Nous avons terminé la course, ce qui était l’objectif, mais aurions pu obtenir un bien meilleur résultat sans la confusion dans les stands, poursuit Frédéric Vervisch. Le point positif est cependant que nous avons été compétitifs. Valentino avait un très bon rythme. Dans l’ensemble, nous avons une très bonne base sur laquelle nous pouvons progresser », conclut le nouveau partenaire de Valentino Rossi.

Prochain rendez-vous à Brands Hatch, en Grande-Bretagne, le week-end du 1er mai.

Rossi a commencé à penser à la retraite en 2019

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Résultat mitigé mais du positif pour Rossi au GT d’Imola […]