Les espoirs du MotoGP (5/10) : Fermín Aldeguer



Dix jours, dix pilotes : durant la trêve estivale 2022, GP-Inside vous fait découvrir dix pilotes qui pourraient faire les beaux jours du MotoGP dans les années à venir. Le tout jeune Fermín Aldeguer fait partie de cette liste. À seulement 17 ans, le prodige espagnol connaît une progression impressionnante.

Bio express : 
Nom : Fermín Aldeguer
Date de naissance : 05/04/2005 (17 ans)
Catégorie : Moto2
Equipe : Lightech Speed Up
Numéro : 54

Courses : 19 (19 en Moto2)
Victoire : 0
Podium : 0
Pole : 1
Meilleurs tours : 0
Meilleur classement général :
– Moto2 : 17e (2021)

Parcours antérieur :

Depuis qu’il a 9 ans, Fermín Aldeguer a tout gagné. Le prodige a remporté presque toutes les catégories junior de son pays (Levante MiniGP 110, Murcian Regional Cup, PreMoto4 Cuna de Campeones…). Des succès retentissants qui l’ont amené en European Talent Cup. Pendant ses deux saisons dans la discipline, le natif de Murcia monte cinq fois sur le podium et termine troisième du championnat lors de sa deuxième année. Alors qu’il est proche de faire la transition vers le Moto3, l’Espagnol voit finalement les portes du championnat se fermer à lui. La pépite rebondit alors en CEV Moto2.

En 2021, Fermín Aldeguer a complètement survole le championnat d’Europe Moto2. Des onze courses, le pilote Boscoscuro Talent Team-Ciatti en a remporté neuf. Avec deux autres deuxième places, le N°54 devançait de plus de 30 points son rival de la saison, Alonso Lopez.

Une domination écrasante qui tape dans l’œil de plusieurs recruteurs. En Moto2, le team Speed Up Racing décide de lui donner plusieurs chances en deuxième partie de saison. Pour sa première course en championnat du monde, Fermín Aldeguer rentre dans les points au Mugello (12e). Il signe même son premier top-10 quelques courses plus tard avec une septième position en Aragon.

En plus de ses huit piges en Moto2, le pilote de 17 ans participe à l’intégralité de la Coupe du monde MotoE. Neuvième du championnat, le pensionnaire du team OpenBank Aspar termine régulièrement dans les points et échoue même au pied du podium en Autriche. Le team Lightech Speed Up décide de le conserver pour l’intégralité du championnat du monde Moto2 2022.

Saison actuelle : 17e du championnat (37 points)

Pour sa première saison complète en championnat du monde, Fermín Aldeguer continue de prouver qu’il est un phénomène. Dès sa troisième qualification, la pépite espagnole s’est offert sa première pole position en Moto2. En Argentine, le pilote Lightech Speed Up a relégué les meilleurs pilotes du plateau à plus d’un dixième et demi, à commencer par le co-leader du général, Augusto Fernandez.

En course, Fermín Aldeguer étonne par sa capacité à se battre dans le groupe des leaders sur de nombreux tous les circuits. Sans être passé par le Moto3, le natif de Murcia découvre de nombreux tracés du calendrier. Cela ne l’empêche pas d’être déjà rentré à six reprises dans le top-15. Dès le second week-end en Indonésie, le rookie a signé une très encourageante septième position, une performance réitérée au Portugal, quelques semaines plus tard. Au Grand Prix d’Allemagne, il s’est classé cinquième après avoir longtemps lutté pour le podium.

S’il n’a pas encore réussi à monter sur la boîte, ce n’est qu’une question de temps. Et aussi de malchance, car il roulait devant avant de se faire accrocher à Termas et Jerez. Fermín Aldeguer s’est rapidement adapté au niveau du plateau Moto2. Souvent bien placé, il ne serait pas étonnant de voir l’Espagnol rapidement jouer la victoire. Sûrement à nouveau l’an prochain dans l’antichambre du MotoGP, il devrait être l’un des favoris pour le titre, à seulement 18 ans.

Pourquoi peut-il prétendre au MotoGP ?

Fermín Aldeguer est un diamant brut que les années et l’expérience vont transformer en pilote capable de jouer les titres mondiaux. Ce que l’Espagnol est capable de faire à seulement 17 ans impressionne l’ensemble du paddock. Depuis ses débuts sur deux roues, le pilote Lightech Speed Up affole les compteurs et il est bien parti pour continuer. Reste maintenant à savoir quand et avec qui ira-t-il en MotoGP ? Un passage dans la catégorie reine en 2023 est impossible et serait trop prématuré. Il doit poursuivre son aventure en Moto2 pour ne pas griller trop rapidement les étapes. Mais des équipes MotoGP se sont déjà penchées sur son cas pour l’avenir.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires