Mandalika : Honda réclame des explications de Michelin



Pol Espargaro lointain 12e, Marc Marquez forfait après quatre chutes dans le week-end, pas un pilote en Q2 sur le sec ni dans le top-10 en course : Honda a connu un week-end des plus difficiles en Indonésie. Le team-manager du HRC, Alberto Puig, veut avoir « une conversation profonde » avec Michelin concernant les problèmes survenus à Mandalika, pointant du doigt la carcasse différente de celle du test de pré-saison, pas utilisée depuis 2018 et amenée pour lutter contre les températures de piste élevées.

Pol Espargaro décevant 12e : « Pol a rencontré un gros problème avec son casque durant la course. Il semble qu’il ne pouvait pas bien voir, et je crois qu’il va parler de cette situation avec son équipementier. Il n’était pas très rapide, il nous a dit après la course que dès le premier tour, il ne pouvait rien voir. Avec cette quantité d’eau, si tu es dans un groupe de 4-5 pilotes et que tu ne peux pas voir, tu n’as aucune chance. Ce n’est pas un bon résultat pour lui. »

Marc Marquez forfait : « Nous croyons avoir pris la bonne décision au regard des circonstances de ses chutes. La prochaine étape est de se concentrer sur sa récupération. Ce week-end a été très dur avec cette chute au warm-up, la quatrième du week-end… Pour l’heure nous voulons qu’il se repose. »

Le pneu Michelin spécialement amené pour ce Grand Prix : « Le bilan du week-end n’est pas bon. Premièrement : Marc a beaucoup chuté et n’a pas pu rouler. Deuxièmement : nous avons été très rapides durant la pré-saison, et d’un coup, Michelin change les pneus et notre moto change aussi complètement. Nous ne comprenons pas encore entièrement ce qu’il s’est passé et nous devrons discuter profondément de cela avec Michelin. Passer d’être très rapides il y a un mois à a la situation dans laquelle nous avons été ce week-end es très difficile pour nos pilotes. Nous ne pouvons pas être contents. »

Le GP d’Argentine dans deux semaines : « Il ne se passe jamais rien de normal dans les courses et tu ne peux pas prédire ce qui arrivera. Nous sommes venus ici il y a quelques semaines, nous étions rapides et aujourd’hui nous sommes lents. Alors on verra. Nous avons besoin de comprendre ce qu’il s’est passé avec le pneumatique Michelin, nous avons besoin d’une conversation profonde avec eux. Les prochaines courses sont sur des circuits qui ont été bons pour Marc et Honda dans le passé. Nous espérons que Marc sera remis et que nous pourrons donner notre meilleur. »

«Survie », excuses, critiques… Espargaro quitte Mandalika dépité

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cattin
1 mois il y a

Oui je suis pas pour Michelin, mais c’est les seuls et les autres années quand les autres ce sont pleins et que HRC allait, rien entendu, qu ils regardent pour des carénages ou des pilotes. Les autres ont fait avec…
Bonne soirée

Denis NERET
1 mois il y a

Amener des pneus de… 2018 n’a pas été un succès pour tous !